Les parcours de soins - Parcours de soins par pathologie : les généralistes ne veulent pas être écartés
Dossier spécial
Les parcours de soins

Parcours de soins par pathologie : les généralistes ne veulent pas être écartés

Stephane Lancelot
| 14.12.2018

Pour améliorer l'efficience du système de santé, le gouvernement veut développer les parcours de soins par pathologie. Alors qu'il s'apprête à les concrétiser pour la prise en charge de l’ostéoporose et de l’insuffisance cardiaque, la place qu'occupera le généraliste dans ces parcours reste floue. Y aurait-il un loup ?

  • Couloir

« Le bon soin, au bon endroit, au bon moment. » Depuis plus d’un an, le refrain de la pertinence des soins revient sans cesse dans la bouche des autorités du système de santé. Concrètement, cette approche doit permettre de répondre à une demande de soins toujours croissante, liée notamment au vieillissement de la population. Elle vise aussi à améliorer la communication entre les différents professionnels de santé, pour limiter les actes inutiles ou redondants. Cette...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

La santé des seniorsLa priorité, rester chez soi Abonné

Ouverture

Société et Santé 3 à 10 % des plus de 60 ans vivant chez eux ne sont pas autonomes. Si le maintien à domicile des personnes âgées constitue... Commenter

Dossier spécial

Dossier spécial santé des enfantsLa pédiatrie au défi des temps modernes Abonné

Ouverture

Raz-de-marée du numérique et des réseaux sociaux, familles recomposées, surabondance alimentaire, les enfants d’aujourd’hui vivent dans un... Commenter

Dossier spécial

Santé des femmesLes facteurs de risques au féminin Abonné

Dossier santé des femmes

Pourquoi certaines pathologies sont-elles plus fréquentes chez les femmes ? Comment expliquer leur “vulnérabilité” ou au contraire leur... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 12

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir