La santé des séniors - Ni trop, ni trop peu, prescrire juste !
Dossier spécial
La santé des séniors

Ni trop, ni trop peu, prescrire juste !

17.11.2017

La gestion des polyprescriptions est rendue souvent nécessaire par les multiples pathologies dont souffrent les personnes âgées. Plusieurs travaux ouvrent des pistes pour optimiser ces prises en charge complexes dans la pratique quotidienne. Que cela soit pour les traitements du diabète, de la dépression, des douleurs, des troubles urinaires ou des pathologies cardiaques, la bonne prescription ne se résume pas à un simple nettoyage des ordonnances, mais à un ajustement.

  • Senior

La polymédication est devenue extrêmement banale chez les personnes âgées, au point qu’un nombre croissant d’auteurs proposent de la définir par la prise d’au moins dix médicaments différents par jour. Entre 33 % (polymédication continue) et 40,5 % (polymédication cumulative) des personnes âgées de 75 ans et plus sont dans ce cas, selon une analyse récente de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes, 2015). Des analyses...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

Santé des enfantsQui sont les antivax ? Abonné

Qui sont les antivax

Alors que l’extension de l’obligation vaccinale entrera en vigueur en janvier, les détracteurs de la vaccination redonnent de la voix.... Commenter

Dossier spécial

Santé des hommesPrévention : Les grands rendez-vous de la santé masculine Abonné

.

À chaque âge sa fragilité. Si la femme connaît au cours de sa vie des périodes biologiques et hormonales bien distinctes qui impactent sa sa... Commenter

Dossier spécial

Santé des femmesÀ chaque pathologie ses femmes à risque ! Abonné

.

Si certaines pathologies touchent plus volontiers voire exclusivement la population féminine, à l’inverse, des affections classiquement... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir