Santé des femmes - À chaque pathologie ses femmes à risque !
Dossier spécial
Santé des femmes

À chaque pathologie ses femmes à risque !

12.05.2017

Si certaines pathologies touchent plus volontiers voire exclusivement la population féminine, à l’inverse, des affections classiquement attribuées à l’homme, comme la BPCO, concernent de plus en plus le « sexe faible ». Mais toutes les femmes ne sont pas exposées de la même façon. Facteurs génétiques, éléments médicaux, âge, niveau social, environnement professionnel, etc. Comment cibler au mieux les femmes à risque ?

  • .

Repérer les femmes à risque… Début avril, Marisol Touraine a rendu sa copie sur les nouvelles modalités de dépistage du cancer du sein, avec une nouveauté de taille : la mise en place de deux consultations de prévention, dont une dès 25 ans. Objectif : repérer précocement les femmes à risque aggravé de cancer du sein, « en identifiant les antécédents familiaux de cancer du sein et les facteurs de risque auxquels la femme est exposée ». Si, à l’heure du...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

Santé des femmesLes facteurs de risques au féminin Abonné

Dossier santé des femmes

Pourquoi certaines pathologies sont-elles plus fréquentes chez les femmes ? Comment expliquer leur “vulnérabilité” ou au contraire leur... Commenter

Dossier spécial

ThermalismeObjectif prévention ! Abonné

Thermalisme

Les preuves d’efficacité s’accumulent en médecine thermale et la prévention ne fait pas exception. Confortées par des résultats d’études,... Commenter

Dossier spécial

La santé des séniorsNi trop, ni trop peu, prescrire juste ! Abonné

Senior

La gestion des polyprescriptions est rendue souvent nécessaire par les multiples pathologies dont souffrent les personnes âgées. Plusieurs... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Siège du CNOM

« Médecin homéopathe, ça n'existe pas » : l'Ordre prêt à nettoyer les plaques après l'évaluation de la HAS

Interpellé par les signataires de la tribune des 124 professionnels de santé contre les médecines complémentaires, l’Ordre a profité d’un point presse mardi matin pour effectuer une « mise au point...7

Certificats de décès : pour éviter les réquisitions, l'Ordre du Val-de-Marne veut mettre à contribution les retraités

Certificat décès

« La police a débarqué, à quatre personnes, dans ma salle d'attente, pour me réquisitionner. J'ai dû interrompre ma consultation pendant que... 3

Ostéoporose : l'ANSM garde à l'œil le dénosumab

Ostéoporose

L'Agence du médicament a indiqué dans un communiqué, que le dénosumab (Prolia®) fait l'objet d'une surveillance particulière suite aux... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir