Santé des enfants  - En pédiatrie, tout symptôme n’est pas maladie
Dossier spécial
Santé des enfants 

En pédiatrie, tout symptôme n’est pas maladie

Bénédicte Gatin
| 30.09.2016

Pathologies variables selon l’âge, rythme de développement propre à chaque enfant, normes évolutives selon l’époque, etc. Encore plus qu’en médecine adulte, la normalité est parfois difficile à définir en pédiatrie. Et, face à certains tableaux cliniques, la distinction entre simple immaturité, trouble fonctionnel ou réelle pathologie peut se révéler complexe. Quand s’inquiéter, quelle valeur accorder à tel ou tel symptôme, à quelles normes se fier ? Autant de questions abordées dans ce dossier spécial du « Généraliste ».

  • Ouverture

«Est-ce normal Docteur ? » Encore plus qu’en médecine adulte, la question de la normalité se pose volontiers en pédiatrie. À la fois parce que les parents s’en préoccupent de plus en plus mais aussi parce que, pour le médecin, la frontière entre le normal et l’anormal peut se révéler ténue chez l’enfant.

L’enfant, un être en développement
« Par rapport à l’adulte, l’enfant a la particularité d’être un être en développement. À partir de là, les limites entre le normal...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

Santé des enfantsQui sont les antivax ? Abonné

Qui sont les antivax

Alors que l’extension de l’obligation vaccinale entrera en vigueur en janvier, les détracteurs de la vaccination redonnent de la voix.... Commenter

Dossier spécial

Santé des hommesPrévention : Les grands rendez-vous de la santé masculine Abonné

.

À chaque âge sa fragilité. Si la femme connaît au cours de sa vie des périodes biologiques et hormonales bien distinctes qui impactent sa sa... Commenter

Dossier spécial

Santé des femmesÀ chaque pathologie ses femmes à risque ! Abonné

.

Si certaines pathologies touchent plus volontiers voire exclusivement la population féminine, à l’inverse, des affections classiquement... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 15

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir