Santé : l’homme est-il toujours le sexe faible ? - Ces nouveaux mâles qui « se soignent » !
Dossier spécial
Santé : l’homme est-il toujours le sexe faible ?

Ces nouveaux mâles qui « se soignent » !

22.05.2015

L’homme a pendant des années cumulé facteurs de risques et conduites à risques qui l’ont désavantagé sur le plan sanitaire par rapport à la femme. Or, il devient de plus en plus attentif à lui-même, moralement et physiquement. Psys, régimes, musculation, le mâle moderne « se soigne ». Ce nouveau mode de vie implique une conscience plus aiguë de ses problèmes somatiques. S’accompagne-t-il d’évolutions favorables de sa santé ?

  • Santé : l’homme est-il toujours le sexe faible ? - Ces nouveaux mâles qui « se soignent » ! -1

L’homme « moderne » se préoccupe davantage de sa forme physique. Il s’inscrit de plus en plus dans les salles de sport. Beaucoup d’hommes courent dans les rues de Paris pour se maintenir en forme. D’autres se préoccupent de leur poids, de leur santé, se surveillent plus.

Les hommes consomment aujourd’hui de plus en plus de cosmétiques. Certains commencent même à fréquenter des instituts de beauté qui leur sont spécialement dédiés. Soin du visage, massage relaxant et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

Santé des femmesLes facteurs de risques au féminin Abonné

Dossier santé des femmes

Pourquoi certaines pathologies sont-elles plus fréquentes chez les femmes ? Comment expliquer leur “vulnérabilité” ou au contraire leur... Commenter

Dossier spécial

ThermalismeObjectif prévention ! Abonné

Thermalisme

Les preuves d’efficacité s’accumulent en médecine thermale et la prévention ne fait pas exception. Confortées par des résultats d’études,... Commenter

Dossier spécial

La santé des séniorsNi trop, ni trop peu, prescrire juste ! Abonné

Senior

La gestion des polyprescriptions est rendue souvent nécessaire par les multiples pathologies dont souffrent les personnes âgées. Plusieurs... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir