Dépister la dénutrition - Nourrir, c’est soigner !
Dossier spécial
Dépister la dénutrition

Nourrir, c’est soigner !

10.04.2015

Paradoxe en cette période d’abondance, la dénutrition reste un fléau de grande actualité qui menace tous les malades présentant une maladie chronique au stade de défaillance d’organe et les personnes âgées fragiles au premier chef, parce qu’elle est un facteur pronostique indépendant de morbidité et de mortalité. La mission du médecin traitant est de la dépister, d’empêcher son installation et, à défaut, de la prendre en charge précocement car nourrir

  • Dépister la dénutrition - Nourrir, c’est soigner !-1

Les méfaits de la dénutrition sont bien établis. Les enquêtes affichent une prévalence impressionnante : 20 à 40 % des personnes hospitalisées en médecine ou en chirurgie, 4 à 8 % des personnes âgées de plus de 75 ans à domicile, 15 à 40 % des personnes en institution et 30 à 70 % des personnes âgées hospitalisées.

Un patient dénutri a toujours un pronostic plus péjoratif qu’un malade non dénutri souffrant de la même affection. Plusieurs indicateurs ont...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers spéciaux

add
Dossier spécial

Les parcours de soinsParcours de soins par pathologie : les généralistes ne veulent pas être écartés Abonné

Couloir

Pour améliorer l'efficience du système de santé, le gouvernement veut développer les parcours de soins par pathologie. Alors qu'il... Commenter

Dossier spécial

La santé des seniorsLa priorité, rester chez soi Abonné

Ouverture

Société et Santé 3 à 10 % des plus de 60 ans vivant chez eux ne sont pas autonomes. Si le maintien à domicile des personnes âgées constitue... Commenter

Dossier spécial

Dossier spécial santé des enfantsLa pédiatrie au défi des temps modernes Abonné

Ouverture

Raz-de-marée du numérique et des réseaux sociaux, familles recomposées, surabondance alimentaire, les enfants d’aujourd’hui vivent dans un... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

« Je rembourse mon CESP pour m'installer où je veux », un généraliste déçu des bourses à l'installation

Manque d'accompagnement, changements de cartographie en cours de cursus, frustrations à l'installation… Il y a tout juste une semaine le syndicat d'internes Isnar-IMG, présentait lors de son...12

Prévention, nouvelles fiches repères, télétravail... les pistes pour éviter l'envolée des IJ

.

Dans un rapport remis mercredi au Premier ministre, trois experts font neuf constats et vingt propositions pour endiguer l'envolée des... 2

Deux fois plus d'intoxications aux opioïdes en dix ans, alerte l'ANSM 

ANSM

En France, en 10 ans, la consommation des antalgiques opioïdes a augmenté, constate l'Agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir