Fin de vie à domicile - Sédation profonde et continue : les généralistes veulent simplifier la procédure
Dossier professionnel
Fin de vie à domicile

Sédation profonde et continue : les généralistes veulent simplifier la procédure

Camille Roux
| 17.01.2020

La mise en examen, fin novembre, d’un généraliste de Seine-Maritime accusé d’avoir causé la mort de cinq personnes âgées en leur administrant du midazolam, médicament réservé à un usage hospitalier, a relancé le débat sur la fin de vie à domicile. De nombreux médecins, dont les syndicats de libéraux, ont apporté leur soutien au praticien, et demandent aux pouvoirs publics de faciliter la procédure de la sédation profonde et continue en ville. Interpellée, Agnès Buzyn a annoncé l’ouverture de travaux sur le sujet.

  • FindV

C’est une affaire qui anime la médecine générale depuis plusieurs semaines. La mise en examen, fin novembre, du Dr Jean Méheut-Ferron, généraliste à Angerville-la-Martel (Seine-Maritime), pour avoir involontairement causé la mort de cinq personnes âgées en prescrivant un médicament réservé à un usage hospitalier, a vivement relancé le débat sur la fin de vie à domicile. Il est reproché au généraliste de s’être procuré avec l’aide de son épouse, médecin anesthésiste, des ampoules de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Secret médicalFaut-il tout dire aux assurances ? Abonné

secr

Que faire lorsqu’un patient vous demande de remplir un formulaire de son assureur pour faire valoir ses droits ? Si le secret médical n’est... 3

Dossier professionnel

RemaniementLe Dr Olivier Véran au chevet d’un ministère sous tension Abonné

Véran

Soutien de la première heure d’Emmanuel Macron, le neurologue hospitalier a succédé au pied levé à Agnès Buzyn avenue de Ségur. Expert des... Commenter

Dossier professionnel

Portrait d'internesGénéralistes de demain : une médecine de conviction Abonné

Super médecin

Comment devient-on réellement médecin ? « Un des derniers papiers que j’ai lus disait que tu développes ton caractère de médecin à partir... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Masque chirurgical

Des masques chirurgicaux annoncés pour les libéraux à partir du 2 mars

Quand et comment seront distribués les 15 millions de masques anti-projections promis mercredi soir par Olivier Véran, notamment aux médecins libéraux ? ...5

Coronavirus : le généraliste du deuxième patient décédé s'étonne de ne pas avoir été contacté par les autorités

Capture d'écran

Le Dr Philippe Pinilo est le médecin généraliste de Crépy-en-Valois (Oise) qui a délivré son arrêt de travail à l’enseignant de l’Oise,... 5

La Carmf prête à aider financièrement les médecins exposés au coronavirus

Carmf

Alors que la menace d'une épidémie de coronavirus se renforce, l'inquiétude des médecins grandit. Préoccupés par l'approvisionnement de... 1

Sinistralité RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE : PLAINTES ET GRIEFS Abonné

Avocat et médecin

Les plaintes des patients ou de leurs familles, à la suite d’une erreur médicale ou d’un événement indésirable associé aux soins (EIAS),... Commenter

Addictologie LE SKIN POPPING Abonné

SKIN POPPING

Le skin popping consiste à effectuer des injections sous-cutanées répétées de drogues. Cette pratique expose le patient à des risques... Commenter

A découvrir