Loi Santé - Prescription en officine : les pharmaciens enthousiastes, les généralistes réticents
Dossier professionnel
Loi Santé

Prescription en officine : les pharmaciens enthousiastes, les généralistes réticents

Camille Roux
| 24.05.2019

Les pharmaciens seront bientôt autorisés à délivrer certains médicaments habituellement soumis à prescription médicale. Après avoir provoqué un tollé chez les médecins lors de son examen à l'Assemblée, le texte sera examiné dans les prochains jours au Sénat. Si les pharmaciens approuvent unanimement cette disposition (90,4 %), elle a encore beaucoup de mal à passer chez les généralistes (37 % y sont favorables), confirme le sondage exclusif réalisé par l'institut Callmedicall pour Le Généraliste et Le Quotidien du Pharmacien.

  • pharma

C’est une mesure qui aura marqué les débats de la loi Santé. C’est aussi celle qui a le plus hérissé les médecins. Un amendement porté par le député-médecin et rapporteur de la loi Thomas Mesnier (Charente) va autoriser la délivrance de certains médicaments soumis à prescription médicale directement en pharmacie. Adopté fin mars en première lecture à l’Assemblée nationale, le texte sera examiné en séance publique au Sénat à partir du 3 juin. Inspiré du système suisse “NetCare”, cet...

L'inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • D'accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé.
  • De recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail.
  • De commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Connectez-vous

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l'accès en illimité à tous les articles.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

CoronavirusComment les Ehpad ont fait face à l’hécatombe Abonné

EHPAD

La moitié des Français décédés du Covid-19 depuis le début de l’épidémie sont des résidents d’Ehpad. Souvent en sous-effectifs, inégalement... 2

Dossier professionnel

DéconfinementLes généralistes au premier plan contre la seconde vague Abonné

gene

La levée du confinement ouvre une seconde étape dans la lutte contre le coronavirus. En plus de la reprise du suivi au long cours de leur... Commenter

Dossier professionnel

CoronavirusLes étudiants en médecine au cœur de la crise

ouv

À l’hôpital ou en ville, les médecins ne sont pas les seuls à participer à la lutte contre le coronavirus. Dès le début de l’épidémie en Fra... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Ministère de la Santé

« Ségur de la santé » : refusant d'être oubliés, les généralistes posent leurs exigences

Aussitôt dit, presque aussitôt fait ! Annoncé mi-mai par Emmanuel Macron et Olivier Véran, le « Ségur de la santé » a été officiellement lancé ce lundi par le gouvernement. Après deux mois de lutte...4

Coronavirus : une fois sur deux, le résultat du test PCR met plus de 24 heures à parvenir au médecin

PCR

Depuis le 11 mai, les omnipraticiens se sont vus confier la mission de prescrire les tests et de tracer les cas contacts pour éviter une... Commenter

Coronavirus : des chercheurs alertent sur le risque de réticences à la vaccination

vaccin

Alors qu’aucun traitement préventif ni curatif n’est disponible pour le moment pour lutter contre le Covid, on imagine les Français... Commenter

Infectiologie LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES Abonné

Sérologie

La notion d’infections sexuellement transmissibles a évolué, tout comme leur prise en charge, pour certaines d’entre elles. À côté de leur... Commenter

Dermatologie DÉTECTER UN CANCER DE LA PEAU AVEC UNE APPLICATION MOBILE Abonné

Main

Les applications de smartphones proposant d’analyser les lésions cutanées pour détecter un cancer se multiplient. Une revue Cochrane a... Commenter

A découvrir