Études - Internat de médecine générale : une 4e année, c'est pas gagné !
Dossier professionnel
Études

Internat de médecine générale : une 4e année, c'est pas gagné !

Amandine Le Blanc
| 29.03.2019

Les représentants des généralistes enseignants et des internes semblent en phase sur la nécessité d’ajouter au DES de médecine générale une 4e année professionnalisante. Il n’existe en revanche pas de consensus dans la profession. Selon notre enquête exclusive menée sur legeneraliste.fr, à laquelle ont répondu 825 médecins installés ou en formation, deux tiers des répondants sont opposés à l’allongement de l’internat et seulement 28 % y sont favorables, quand 7 % n’ont pas d’avis sur la question. Les réfractaires redoutent majoritairement une année supplémentaire d’exploitation à l’hôpital. Explications.

  • interne

La perspective d’allonger l’internat de médecine générale n’enchante pas les foules. Qu’il s’agisse des généralistes en exercice, des étudiants ou des internes, quels que soient le statut, le sexe ou l’âge, à la question « Êtes-vous favorable à ce que la durée du diplôme d’études spécialisées de médecine générale soit portée de 3 à 4 ans ? », le non l’emporte toujours sur le oui. Ces positions sont cependant plus ou moins nuancées selon le statut et l’âge des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Santé des médecinsBurn-out et suicide : la veuve d’un généraliste témoigne « pour que ça ne recommence pas »

BO

Cinq ans après le suicide de son époux, médecin de famille dans les Pays de la Loire, Marie L. s’est confiée au Généraliste. En acceptant... 6

Dossier professionnel

EntretienDr Agnès Ricard-Hibon : « Aux urgences, un travail plus étroit avec les généralistes s’impose »

Dr Ricard-Hibon

Soumises à un flux croissant de patients, souvent en sous-effectif, les urgences hospitalières sont en souffrance. Soixante-quinze services... 21

Dossier professionnel

Loi SantéPrescription en officine : les pharmaciens enthousiastes, les généralistes réticents

pharma

Les pharmaciens seront bientôt autorisés à délivrer certains médicaments habituellement soumis à prescription médicale. Après avoir... 26

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Daniel Floret

[VIDEO] Rougeole, comment expliquer l'épidémie actuelle ?

Alors que la circulation du virus de la rougeole s’est intensifiée en France ces dernières semaines, une session des récentes Journées Nationales d’infectiologie (Lyon, 5-7 juin) a permis de faire...4

Pour attirer les jeunes médecins, les Yvelines misent sur les MSP et en inaugurent une nouvelle

Inauguration

L’URPS Île-de-France poursuit son engagement pour renforcer l’accès aux soins. Jeudi, l'union inaugurait une maison médicale à... 2

Un plan pour refonder la PMI en crise

PMI

Le gouvernement avait confié à Michèle Peyron, députée LREM de Seine-et-Marne, un rapport sur l’état des lieux de la protection maternelle... Commenter

DIARRHÉE : LES PROBIOTIQUES SONT-ILS UTILES ? Abonné

probiotique

Les antibiotiques perturbent qualitativement la flore intestinale et peuvent provoquer des diarrhées. Les probiotiques ont été proposés... Commenter

Biologie LE BILAN HÉPATIQUE ET SON INTERPRÉTATION Abonné

Analyse sanguine

Les anomalies du bilan hépatique sont le plus souvent chroniques, minimes à modérées. Les étiologies les plus fréquentes sont la... Commenter

A découvrir