Études - Internat de médecine générale : une 4e année, c'est pas gagné !
Dossier professionnel
Études

Internat de médecine générale : une 4e année, c'est pas gagné !

Amandine Le Blanc
| 29.03.2019

Les représentants des généralistes enseignants et des internes semblent en phase sur la nécessité d’ajouter au DES de médecine générale une 4e année professionnalisante. Il n’existe en revanche pas de consensus dans la profession. Selon notre enquête exclusive menée sur legeneraliste.fr, à laquelle ont répondu 825 médecins installés ou en formation, deux tiers des répondants sont opposés à l’allongement de l’internat et seulement 28 % y sont favorables, quand 7 % n’ont pas d’avis sur la question. Les réfractaires redoutent majoritairement une année supplémentaire d’exploitation à l’hôpital. Explications.

  • interne

La perspective d’allonger l’internat de médecine générale n’enchante pas les foules. Qu’il s’agisse des généralistes en exercice, des étudiants ou des internes, quels que soient le statut, le sexe ou l’âge, à la question « Êtes-vous favorable à ce que la durée du diplôme d’études spécialisées de médecine générale soit portée de 3 à 4 ans ? », le non l’emporte toujours sur le oui. Ces positions sont cependant plus ou moins nuancées selon le statut et l’âge des...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Formation et rechercheDans les coulisses d’une jeune maison de santé universitaire Abonné

MSU

Depuis 2017, les maisons et centres de santé peuvent prétendre à une labellisation universitaire. Ce contrat tripartite entre l’ARS, la... Commenter

Dossier professionnel

Avis en ligneNotés mais pas coulés ! Abonné

note

On peut évaluer son repas, son hôtel, son livreur… mais aussi son médecin ! Depuis plusieurs années déjà, les patients ont la possibilité... 11

Dossier professionnel

ProspectiveReport de l’âge de la retraite : le spectre de l’envolée des IJ Abonné

ret

Le départ plus tardif à la retraite, préconisé dans la réforme Delevoye, pourrait accentuer un phénomène observé avec le vieillissement de... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Remplacement

Le SASPAS, sésame pour remplacer ? Les syndicats d'internes divisés sur les nouvelles règles

Changera, changera pas ? La modification des règles en vigueur pour l’obtention de la licence de remplacement pour les internes de médecine générale (IMG) fait toujours débat. Depuis plusieurs mois...4

À Vitré, des généralistes menacent de fermer la maison de garde faute de financement

.

La maison médicale de garde (MMG) de Vitré, en Ille-et-Vilaine, fermera-t-elle ses portes à la fin de l'année ? Les 28 généralistes qui... 4

Répondez à l'enquête du Généraliste Les facteurs environnementaux ont-ils un impact sur votre pratique ?

Pollution

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), jusqu’à 20 % des cancers seraient d’origine environnementale. L'exposition à la pollution... 1

LES INFECTIONS CUTANÉES BACTÉRIENNES AU QUOTIDIEN Abonné

Photo 1

LA DERMOHYPODERMITE BACTÉRIENNE NON NÉCROSANTE Anciennement appelée érysipèle, elle est essentiellement rencontrée chez l’adulte. Le germe... Commenter

TRAITEMENT LOCAL DES PLAIES CHRONIQUES Abonné

Les causes de plaie chronique incluent les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation. Cet... Commenter

A découvrir