Projet de loi de santé - Dr Thomas Mesnier : « Pas question de changer la médecine libérale mais de mieux s’organiser ! »
Dossier professionnel
Projet de loi de santé

Dr Thomas Mesnier : « Pas question de changer la médecine libérale mais de mieux s’organiser ! »

Camille Roux
| 13.03.2019

Exercice coordonné des professionnels, renfort de 400 généralistes dans les hôpitaux de proximité, autorisation de prescription confiée aux pharmaciens... à la veille de son examen en séance ce lundi 18 mars à l’Assemblée, son rapporteur, le Dr Thomas Mesnier, défend les principales mesures du projet de loi de santé. Le député LREM de Charente et médecin urgentiste réfute l’idée d’un texte trop techno, centré sur l’hôpital et rédigé sans concertation. Cette réforme va selon lui permettre de réorganiser efficacement le système de santé français à l’échelle des territoires. Entretien.

  • Mesnier

Que va changer cette nouvelle loi de santé pour les généralistes ?

Dr Thomas Mesnier : Pour les plus jeunes, la formation et l’accès aux études de médecine ne seront plus les mêmes. Le profil des futurs médecins sera plus divers. Le texte prévoit aussi la sécurisation du contrat d’engagement de service public (CESP) et des conditions élargies pour le statut de médecin adjoint. L’organisation des soins sera améliorée, avec le déploiement accéléré des communautés professionnelles...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

ConsultationComment la prise de rendez-vous en ligne a modélisé la pratique Abonné

ordi

La prise de rendez-vous médicaux en ligne est en plein essor. De plus en plus de patients utilisent les services de quelques dizaines... Commenter

Dossier professionnel

Changement de spécialitéIls ont franchi le pas de la reconversion Abonné

rec

Pour beaucoup, la seule issue à la médecine générale est une retraite bien méritée (mais souvent tardive). Et pourtant, bien des... Commenter

Dossier professionnel

TémoignagesComment se relever d’une agression ? Abonné

agress

Alors que le nombre d’agressions déclarées par les médecins continue de grimper, peu d’actions sont mises en place pour les protéger,... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Prescription

Hépatite C : les prescriptions d'antiviraux à action directe enfin dans le giron des généralistes

C'est fait ! Alors que jusqu’à présent le traitement de l’hépatite C restait une affaire de spécialistes, « à compter de ce jour, il sera possible à tout médecin de prescrire deux traitements...Commenter

Un généraliste mis en examen pour escroquerie avec de fausses ordonnances

.

Un médecin généraliste du quartier des Oriels à Dreux (Eure-et-Loir), ainsi que deux infirmières et une secrétaire du même cabinet médical,... 1

Homéopathie : le SNMHF dénonce un « simulacre d’évaluation »

Homéo

Attendu de longue date, l’avis de la Haute autorité de santé (HAS) sur le bien-fondé du remboursement de l’homéopathie par l’Assurance... 1

Régime d'exclusion L'ÉDUCATION NUTRITIONNELLE DU VÉGÉTARIEN Abonné

Fruits et légumes

L’alimentation végétarienne fait de plus en plus d’émules en France. Des travaux de thèse ont montré que les généralistes manqueraient... Commenter

ORL UNE TUMÉFACTION PRÉ-AURICULAIRE INDOLORE Abonné

ORL - UNE TUMÉFACTION PRÉ-AURICULAIRE INDOLORE-0

Une tuméfaction pré-auriculaire signe généralement une atteinte parotidienne. L'adénome pléomorphe est la lésion la plus fréquente et... Commenter

A découvrir