Extension de l’obligation vaccinale - Ce qui a changé
Dossier professionnel
Extension de l’obligation vaccinale

Ce qui a changé

Camille Roux
| 12.01.2018

Les enfants nés depuis le 1er janvier sont désormais soumis à onze vaccins obligatoires. Quel impact pour les généralistes ? à côté des huit injections supplémentaires, il vous faudra un peu de pédagogie, auprès des récalcitrants notamment. Pour le reste, piqûre de rappel sur ce qu’il faut savoir.

  • Vaccin enfant

L’extension de l’obligation vaccinale à onze vaccins infantiles, au lieu de trois auparavant, vient d’être validée par la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) 2018. Elle concernera tous les enfants nés depuis le 1er janvier de cette année. Huit nouveaux vaccins sont ainsi concernés, en plus du DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite) déjà obligatoire : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Hæmophilus influenzae, pneumocoque et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Déserts médicauxL’exercice multi-sites peine à percer Abonné

Photo Lead

Face à la désertification médicale, une nouvelle philosophie est en train d’émerger. Consultations avancées, cabinets secondaires ou... Commenter

Dossier professionnel

StationnementPV, vous en avez assez ! Abonné

PV

Habitués à stationner gratuitement grâce à leur caducée pendant leurs visites, les médecins ont vu fleurir les contraventions sur leurs... Commenter

Dossier professionnel

Bilan des incitations à l'installationLe désert, oui, mais avec des garanties ! Abonné

Lead

Comme ses prédécesseurs, le gouvernement Macron poursuit le pari des incitations à l’installation pour lutter contre la désertification... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Deux consultations à 46 et 60 € verront le jour en 2019 pour le repérage et le suivi de l'autisme

Une nouvelle consultation complexe et un nouvel acte très complexe pour le suivi et le repérage d'un enfant autiste devraient voir le jour début 2019. Ces cotations font partie de la dernière...2

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés-0

Comme c'est déjà le cas en Saône-et-Loire, le département de la Dordogne envisage de créer un centre de santé départemental et de salarier... Commenter

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 14

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir