Extension de l’obligation vaccinale - Ce qui a changé
Dossier professionnel
Extension de l’obligation vaccinale

Ce qui a changé

Camille Roux
| 12.01.2018

Les enfants nés depuis le 1er janvier sont désormais soumis à onze vaccins obligatoires. Quel impact pour les généralistes ? à côté des huit injections supplémentaires, il vous faudra un peu de pédagogie, auprès des récalcitrants notamment. Pour le reste, piqûre de rappel sur ce qu’il faut savoir.

  • Vaccin enfant

L’extension de l’obligation vaccinale à onze vaccins infantiles, au lieu de trois auparavant, vient d’être validée par la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) 2018. Elle concernera tous les enfants nés depuis le 1er janvier de cette année. Huit nouveaux vaccins sont ainsi concernés, en plus du DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite) déjà obligatoire : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Hæmophilus influenzae, pneumocoque et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Burn-out des généralistesUne réalité, pas une fatalité Abonné

femme medecin

Près de 2 000 généralistes libéraux ont répondu à l’étude BOUM du Dr Julia Eismann sur le burn-out. Les résultats de ce travail d’une... Commenter

Dossier professionnel

L'appel du salariatLe salariat, voie d’avenir de la médecine générale ? Abonné

Salariat

Depuis plusieurs années, le salariat gagne du terrain sur le libéral. Dans les déserts comme la Saône-et-Loire (lire p. 12), il apparaît... 8

Dossier professionnel

ReportageL'assistant médical, une réalité depuis cinq ans à Bréhan Abonné

Mesure

Elle accueille et installe les patients, les mesure et les pèse, gère la télétransmission, la paperasse et le règlement. Depuis cinq ans,... 2

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...22

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 2

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir