DPC, nouveau départ ou enlisement ? - La formation continue en quête d’un deuxième souffle
Dossier professionnel
DPC, nouveau départ ou enlisement ?

La formation continue en quête d’un deuxième souffle

17.04.2015

Véritable serpent de mer, le dossier du Développement Professionnel Continu (DPC) a connu de sacrés remous depuis sa création en 2009 dans le cadre de la loi HPST. La loi de santé en débat au Parlement et, surtout, un récent document de travail du ministère de la Santé, issu de longues discussions avec les professionnels de santé, ouvre de nouvelles perspectives. La réforme simplifierait le dispositif, trop complexe, aménagerait le principe d’obligation et redonnerait un peu de souplesse à la formation continue. « Le Généraliste » fait le point.

  • DPC, nouveau départ ou enlisement ? - La formation continue en quête d’un deuxième souffle-1

Le DPC est-il mort ? Ses jours sont-ils comptés ? La question se pose. Tant il est vrai que le dossier du Développement Professionnel Continu (DPC) a beaucoup fait parler de lui et connu d’importants coups d’arrêt. La gouvernance, le financement, sa définition même… Autant de déconvenues qui ont fait croire aux professionnels de santé que la révolution de la formation continue tant attendue n’allait finalement pas arriver. Contre toute attente, les discussions avec le ministère de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

La rentrée chez les généralistesPrise de tête ou nouveau départ ? Abonné

consultation

La rentrée, c'est pas le pied ? Si les écoliers français le disent haut et fort, les généralistes ne sont pas loin de partager cette... Commenter

Dossier professionnel

Grands Prix du Généraliste - Promotion 2017De la jeunesse... et du culot !

Ceremonie des Grands Prix du Generaliste

La XXVIIe cérémonie de remise des G d'Or a eu lieu à Paris fin juin. Occasion pour notre journal d'honorer -avec notre partenaire La... Commenter

Dossier professionnel

RevenusTrès faible augmentation des bénéfices des médecins généralistes en 2016 Abonné

calcul

C’est la dernière année de vaches maigres pour la profession… L’exercice 2016 n’a pas souri aux médecins généralistes, avec la plus faible... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir