Exercice - Pourquoi les jeunes plébiscitent le groupe
Dossier professionnel
Exercice

Pourquoi les jeunes plébiscitent le groupe

15.10.2010

Une étude de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes) a mis le phénomène en exergue le mois dernier. L’exercice en groupe de la médecine générale libérale est aujourd’hui devenu majoritaire. Une évolution d’autant plus marquée dans la jeune génération puisqu’elle concerne presque huit généralistes sur dix chez les moins de 40 ans. Le Généraliste est allé à la rencontre de ces jeunes médecins qui ne conçoivent plus la pratique de leur métier de la même manière que leurs aînés.

  • Pourquoi les jeunes plébiscitent le groupe - 1

Hors du groupe point de salut ? Entre 1998 et 2009, la part des médecins généralistes libéraux déclarant travailler en groupe est en effet passée de 43 % à 54 %, toutes tranches d’âges confondues. Un phénomène de regroupement qui concerne tout le monde, puisque même les généralistes de 50 ans et plus n’y font pas exception. 44,9 % de ces derniers déclaraient en effet exercer en groupe l’an dernier, contre 20 % en 1998. Pour autant, les jeunes médecins sont les moteurs de cette dynamique....

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Formation et rechercheDans les coulisses d’une jeune maison de santé universitaire Abonné

MSU

Depuis 2017, les maisons et centres de santé peuvent prétendre à une labellisation universitaire. Ce contrat tripartite entre l’ARS, la... Commenter

Dossier professionnel

Avis en ligneNotés mais pas coulés ! Abonné

note

On peut évaluer son repas, son hôtel, son livreur… mais aussi son médecin ! Depuis plusieurs années déjà, les patients ont la possibilité... 11

Dossier professionnel

ProspectiveReport de l’âge de la retraite : le spectre de l’envolée des IJ Abonné

ret

Le départ plus tardif à la retraite, préconisé dans la réforme Delevoye, pourrait accentuer un phénomène observé avec le vieillissement de... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Stéthoscope

PDS : faute de moyens, MG France appelle à fermer les cabinets les samedis

Déplorant « l’absence des moyens nécessaires pour organiser la continuité des soins » en ville, le syndicat MG France vient d'appeler les médecins généralistes à fermer leur cabinet le samedi à...8

Rejetant le procès en incompétence de la Cour des comptes, l'Ordre veut « rétablir la vérité »

Dr Patrick Bouet

Cible d'une multitude de critiques sur son fonctionnement, formulées dans un rapport de près de 200 pages de la Cour des Comptes (CDC)... 4

Effets indésirables graves : les médecins de ville ne les déclarent pas assez, d'après la HAS

Médicaments

Depuis la mise en place, en mars 2017, des déclarations d'événements indésirables graves associés aux soins (EIGS), la Haute Autorité de... 3

LES INFECTIONS CUTANÉES BACTÉRIENNES AU QUOTIDIEN Abonné

Photo 1

LA DERMOHYPODERMITE BACTÉRIENNE NON NÉCROSANTE Anciennement appelée érysipèle, elle est essentiellement rencontrée chez l’adulte. Le germe... Commenter

TRAITEMENT LOCAL DES PLAIES CHRONIQUES Abonné

Les causes de plaie chronique incluent les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique et les moignons d’amputation. Cet... Commenter

A découvrir