Arrêts de travail abusifs: la tolérance zéro
Dossier professionnel

Arrêts de travail abusifs: la tolérance zéro

05.02.2010

Pour lutter contre les arrêts de travail injustifiés, l’Assurance maladie dispose en 2010 de pouvoirs accrus. En cas de précédents abusif, elle va notamment pouvoir dire non à un nouvel arrêt. En outre, les caisses pourront désormais s’appuyer sur les contre-visites des employeurs pour supprimer les indemnités journalières. Qui sont ces sociétés privées qui pointent les prescriptions abusives ? Comment travaillent-t-elle et avec quels médecins ? Le Généraliste leur a rendu visite.

  • Arrêts  de travail abusifs: la tolérance zéro - 1

A-t-on trouvé la parade absolue pour lutter contre les arrêts de travail abusifs ? D’année en année, les pouvoirs publics ne cessent de se poser cette question. Et quand on examine les chiffres, on comprend vite pourquoi : en dépit de l’augmentation des contrôles effectués par l’Assurance maladie (1,6 million en 2008), le poste IJ continue en effet de caracoler. Il frôle désormais les 10 milliards d’euros et a encore augmenté de 5,3% en 2009 après une croissance de 5,8% en 2008. En ce...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Grands Prix du Généraliste - Promotion 2017De la jeunesse... et du culot !

Ceremonie des Grands Prix du Generaliste

La XXVIIe cérémonie de remise des G d'Or a eu lieu à Paris fin juin. Occasion pour notre journal d'honorer -avec notre partenaire La... Commenter

Dossier professionnel

RevenusTrès faible augmentation des bénéfices des médecins généralistes en 2016 Abonné

calcul

C’est la dernière année de vaches maigres pour la profession… L’exercice 2016 n’a pas souri aux médecins généralistes, avec la plus faible... Commenter

Dossier professionnel

Législatives 2017Ces confrères lancés dans la bataille électorale Abonné

Législatives 2017 - Ces confrères lancés dans la bataille électorale-1

Des généralistes qui se présentent aux législatives, ce n’est pas nouveau. Ils sont encore 54 candidats cette année. Mais beaucoup font... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Répondez à notre enquête ! - Rentrée 2017 : plutôt pressé... ou plutôt stressé ?-0

Répondez à notre enquête ! Rentrée 2017 : plutôt pressé... ou plutôt stressé ?

Dure dure la reprise de septembre ? Après des vacances d'été bien méritées, les médecins généralistes vont eux aussi retrouver le chemin de leur cabinet médical. Une période souvent marquée par les...5

Généralistes : le tour de France des revenus de la profession

Généralistes : le tour de France des revenus de la profession-0

C’est dans les Hautes Pyrénées que le médecin généraliste se rapprocherait le plus de la moyenne nationale des bénéfices de la profession :... 17

Sortie du film « 120 battements par minute » Sida : quand Act Up chahutait les ministres de la Santé

.

C’est l’un des rendez-vous majeur de cet été sur grand écran. Le film de Robin Campillo, Grand prix du Festival de Cannes, raconte... 3

Hépatologie L’HÉPATITE E Abonné

1

20 millions de cas et 70.000 décès par an dans le monde : l’hépatite E est la première cause d’hépatite virale dans le monde. Elle concerne... Commenter

SAHOS Les apnées du sommeil Abonné

SAHOS - Les apnées du sommeil-0

Le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) concerne 2 millions de Français. Commenter

A découvrir