CAPI Pourquoi ils ont signé
Dossier professionnel

CAPI Pourquoi ils ont signé

26.06.2009

En dépit de l’hostilité ordinale et des syndicats, un petit millier de médecins traitants auraient déjà signé un contrat d’amélioration des pratiques individuelles. « Le Généraliste » a rencontré les tout premiers signataires. Certains voient dans cette formule de rémunération à la performance une alternative intéressante au paiement à l’acte, d’autres sont séduits par la dynamique qualité du contrat. Et au total beaucoup voient tout simplement dans le Capi une manière d’augmenter leur revenu...

  • CAPI Pourquoi ils ont signé - 1

Il fait donc partie des premiers qui ont dit banco ! « J’ai signé le 29 mai. Pour deux raisons essentielles : d’une part, le contrat d’amélioration des pratiques individuelles réoriente la rémunération des généralistes vers une part forfaitaire, sortant ainsi de l’exclusivité du paiement à l’acte. D’autre part, je le considère comme un véritable outil d’amélioration des pratiques de soins, notamment en termes de prévention », explique d’emblée le Dr Olivier Rozand. Une conviction qui n...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers professionnels

add
Dossier professionnel

Extension de l’obligation vaccinaleCe qui a changé Abonné

Vaccin enfant

Les enfants nés depuis le 1er janvier sont désormais soumis à onze vaccins obligatoires. Quel impact pour les généralistes ? à côté des... Commenter

Dossier professionnel

Dossier bilan 2017Comment les patients ont tout chamboulé Abonné

Visu lead

Ces derniers mois, les patients ont donné de la voix pour défendre leurs intérêts. L’affaire du Levothyrox en a été l’illustration la plus... 1

Dossier professionnel

Révolution numériqueLe cloud, ennemi du secret médical ? Abonné

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... 1

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean-Paul

Contre les déserts, la CSMF appelle les médecins à la « solidarité intergénérationnelle »

« Le médecin est un acteur de la cohésion sociale dans les territoires, [...] nous devons avoir une réflexion sur notre responsabilité collective. » À l'occasion de la présentation de ses vœux, ce...13

300 euros par an pour stationner : les généralistes de Colmar montent au créneau

Voiture

À Colmar (Haut-Rhin), le stationnement « relève de l’exploit ». Et depuis le 1er janvier il en coûte 300 euros par an aux médecins et infirm... 9

Élections à l'Ordre : les conseils départementaux bientôt paritaires et rajeunis

Urne

Aux urnes praticiens ! En 2018, la moitié de vos conseillers ordinaux seront renouvelés. Les Yvelines, l'Indre-et-Loire, la Saône-et-Loire,... Commenter

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir