Fin de vie - La sédation profonde et continue en ville, pas simple mais possible !
Dossier médical
Fin de vie

La sédation profonde et continue en ville, pas simple mais possible !

Nicolas Evrard
| 24.05.2019

En marge de situations extrêmes et controversées comme celle de Vincent Lambert, de nombreux praticiens accompagnent la fin de vie d’un patient. En médecine de ville, sa pratique n’est pas toujours évidente ! Rappel de la marche à suivre.

  • FdV

L’arrêt des soins prodigués à Vincent Lambert a été engagé lundi 20 mai puis annulé le soir même par la Cour d’appel de Paris, en attendant la décision du comité international des droits des personnes handicapées de l’ONU. Cette affaire interpelle forcément chaque soignant sur la question de la fin de vie. Même si le contexte reste ici exceptionnel, l’accompagnement du patient peut donner lieu à des pratiques délicates comme la sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers médicaux

add
Dossier médical

Industrie pharmaceutiquePénuries de médicaments : des failles à tous les étages Abonné

Med

Casse-tête infernal pour les prescripteurs, risque d’inobservance ou de rupture thérapeutique, les pénuries et les tensions... 1

Dossier médical

Octobre roseCancer du sein : prendre la maladie de court Abonné

Seins

Dépistage ciblé, ADN tumoral circulant, intelligence artificielle… Les outils de pilotage se multiplient pour agir le plus possible en... Commenter

Dossier médical

Journée mondiale sans tabacE-cigarette : un essor à double tranchant Abonné

e cig

Nouvelle opportunité de sevrage ou prise de risque mal évaluée ? Alors que les données publiées à l’occasion de la journée mondiale sans... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pharmacienne

La « dispensation adaptée » par les pharmaciens agace prodigieusement les médecins

Après la prescription pharmaceutique et la vaccination antigrippale étendue en officine, les pharmaciens pourront toucher une rémunération pour la « dispensation adaptée » des médicaments prescrits...2

Brève

Hôpital : le plan du gouvernement ne convainc ni les médecins libéraux ni les patients

.

Malgré l'effort financier concédé par le gouvernement pour répondre à la crise dans les hôpitaux français, le nouveau plan présenté... Commenter

Mois sans alcool : malgré le niet de Macron, la campagne aura lieu sans les autorités

Emmanuel Macron

Le « Mois sans alcool » n'aura pas lieu avec le soutien des autorités sanitaires en France en janvier prochain. Pas parce qu'il a été... Commenter

Pédiatrie LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON DE MOINS DE 12 MOIS Abonné

Bronchiolite

Les toutes dernières recos de la HAS démédicalisent la prise en charge de la bronchiolite. Exit notamment la kinésithérapie respiratoire.... Commenter

Cardiologie QUEL ANTIHYPERTENSEUR EN PREMIÈRE INTENTION ? Abonné

Hypertension

L’efficacité et la tolérance des principales classes d’antihypertenseurs prescrites en première ligne ont été comparées entre elles, pour... Commenter

A découvrir