Recos, ROSP, parcours de soins… - Les ambitions d’Agnès Buzyn
Dossier médical
Recos, ROSP, parcours de soins…

Les ambitions d’Agnès Buzyn

16.09.2016

Six mois à peine après sa nomination, la présidente du Collège de la Haute Autorité de Santé opère une révolution en mettant le cap sur la médecine générale. Si l’hôpital et le médicament restent une préoccupation constante de cette institution, dans un entretien accordé au « Généraliste », elle affiche haut et fort sa volonté d’améliorer la sécurité et la qualité des soins de ville. Recos mieux adaptées à la pratique, critères de ROSP pertinents, informations sur le médicament ciblées sur le généraliste, indépendance des experts…  Tous les outils de la HAS seront mis à la disposition de cette ambition.

  • A.BUZYN

Le Généraliste : Que représentait la HAS pour vous avant d’en prendre la présidence du Collège et quelles ont été vos motivations pour accepter ce poste ?
Pr Agnès Buzyn. Pour moi, la Haute Autorité de santé, c’est l’institution qui donne le « la », qui établit les règles de l’art de la pratique médicale sur la base de fondements scientifiques avec pour objectif ultime d’améliorer la qualité des soins dispensés aux patients. C’est une autorité à caractère scientifique...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers médicaux

add
Dossier médical

NutritionCompléments alimentaires : une législation trop souple ? Abonné

med

La vente de compléments alimentaires va croissant, sur fond d’engouement pour le traitement “naturel” des maux et inconforts quotidiens.... Commenter

Dossier médical

AddictionsUn plan national peu convaincant Abonné

addict

Dévoilé en début d’année, le nouveau Plan addictions n'est pas à la hauteur des attentes et des enjeux de santé publique. Même si des... 1

Dossier médical

Journée mondialeBPCO, l’enjeu du diagnostic précoce Abonné

BPCO adulte

En France, 65 à 75 % des malades atteints de BPCO ne seraient pas diagnostiqués. Si les freins expliquant cette situation critique sont... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Ordinateur

17 000 généralistes pré-inscrits de force à un DPC, l'ANDPC rassure et sanctionne

Le phénomène n’est pas nouveau, mais il n’avait jamais pris une telle ampleur. Le week-end dernier, 17 000 généralistes ont reçu un email les informant qu’ils avaient été pré-inscrits à une action...Commenter

Prescription en pharmacie, médecin traitant désigné : la CSMF fustige la « frénésie réglementaire » des députés

Conf CSMF

« La plupart des députés connaissent très très mal nos affaires, ils racontent n'importe quoi », « on a vu des amendements très variés, (…)... Commenter

Les députés suppriment le numerus clausus et rétropédalent sur le stage obligatoire en désert

NC

L'Assemblée nationale a approuvé mardi la suppression, pour la rentrée 2020, du numerus clausus qui limitait depuis 1972 le nombre... 1

Gastro-entérologie LE SYNDROME DE CHILAÏDITI Abonné

Cliché 1

Le signe et le syndrome de Chilaïditi sont des entités rares et secondaires à une interposition colique entre le foie et le diaphragme... Commenter

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir