Hypertendu diabétique - La bithérapie d’emblée fait toujours débat
Dossier médical
Hypertendu diabétique

La bithérapie d’emblée fait toujours débat

20.01.2012

Il faut contrôler la PA du diabétique, personne n’en doute, et la bithérapie est toujours plus efficace qu'un doublement de la dose de monothérapie. Faut-il pour autant débuter d'emblée le traitement par une bithérapie ou laisser sa chance à la monothérapie ? Le débat reste ouvert.

« Pourquoi choisir d'initier le traitement antihypertenseur par une monothérapie alors que la probabilité de succès est supérieure avec la bithérapie ? » Pour le Pr Jacques Blacher (hôpital Hôtel Dieu, Paris) la chose est entendue?: chez le diabétique, de nombreux arguments plaident pour une bithérapie initiale. D’une part, grâce à cette stratégie, l'inertie thérapeutique serait réduite. D’autre part, la majorité des hypertendus requièrent de toute façon, à plus ou moins long terme...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers médicaux

add
Dossier médical

NutritionCompléments alimentaires : une législation trop souple ? Abonné

med

La vente de compléments alimentaires va croissant, sur fond d’engouement pour le traitement “naturel” des maux et inconforts quotidiens.... Commenter

Dossier médical

AddictionsUn plan national peu convaincant Abonné

addict

Dévoilé en début d’année, le nouveau Plan addictions n'est pas à la hauteur des attentes et des enjeux de santé publique. Même si des... 1

Dossier médical

Journée mondialeBPCO, l’enjeu du diagnostic précoce Abonné

BPCO adulte

En France, 65 à 75 % des malades atteints de BPCO ne seraient pas diagnostiqués. Si les freins expliquant cette situation critique sont... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...6

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... 2

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir