Anévrysmes de l'aorte abdominale - Dépister et freiner la progression
Dossier médical
Anévrysmes de l'aorte abdominale

Dépister et freiner la progression

27.05.2011

Le pronostic de la rupture de l'anévrysme de l’aorte abdominale (AAA) est très sombre, avec une mortalité de 80 à 90%. La période pendant laquelle l'anévrysme évolue à bas bruit devrait être mise à profit pour dépister les AAA relevant d'une intervention et tenter de ralentir l'évolution des plus petits.

  • Dépister et freiner la progression  - 1

Les facteurs de risque de l'anévrysme de l’aorte abdominale (AAA) sont le sexe masculin (Odds ratio=5,69), l'HTA (OR=1,33) les antécédents d'IDM (OR=2,28) ou d'atteinte polyartérielle (OR 2,50) et surtout le tabagisme (OR=2.41). Le risque de rupture est parallèle à la taille de l'anévrysme avec, au-delà de 5 cm de diamètre, un risque de 3 à 4%, supérieur à celui du risque opératoire à froid.

Enrayer l'évolution d'un AAA

Les AAA de plus de 5,5cm relèvent de l’intervention...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers médicaux

add
Dossier médical

Grossesse et médicamentsPictogrammes : la fausse bonne idée ! Abonné

Photo lead

Après l’affaire Dépakine, et la volonté des patientes d’être mieux informées sur la dangerosité des médicaments durant la grossesse, les... Commenter

Dossier médical

Dépistage du cancer colorectalLe « tout généraliste » en question ? Abonné

Depistage

À l’occasion de “mars bleu”, la mobilisation autour du dépistage du cancer colorectal est relancée. Avec un taux de participation qui stagne... Commenter

Dossier médical

ExerciceL’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ? Abonné

Sonde echographie

L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
lait infantile

Buzyn réservée sur le classement des laits infantiles comme médicaments

Faut-il classer les laits infantiles parmi les médicaments, pour renforcer le contrôle sanitaire et éviter une nouvelle contamination comme celle des produits Lactalis ? Agnès Buzyn, s'est dite...Commenter

[Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... Commenter

Fin de vie : l'IGAS préconise d'impliquer davantage les infirmières sur le recueil des directives anticipées

.

Plus de deux ans après l'entrée en vigueur de la loi Leonetti-Claeys (2 février 2016) sur la fin de vie, l'Inspection générale des affaires... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

GALE, IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir