Exacerbations de BPCO - Corticoïdes et antibios : ni trop, ni trop peu
Dossier congrès
Exacerbations de BPCO

Corticoïdes et antibios : ni trop, ni trop peu

06.10.2017

Si, actuellement, la tendance est plutôt à lever le pied sur la prescription de corticoïdes inhalés dans la BPCO, le discours est moins tranché pour les patients exacerbateurs. En témoignent les nouvelles recommandations sur les exacerbations de BPCO présentées par la Société européenne de pneumologie lors de son congrès annuel. Quant aux antibiotiques, leur intérêt est de plus en plus remis en cause, en aigu comme au long cours.

  • BPCO
Les exacerbations, définies comme une aggravation symptomatique nécessitant une intervention médicale, sont au centre de la prise en charge de la BPCO, du fait de leurs effets délétères sur la mortalité, la qualité de vie, la dégradation de la fonction respiratoire, du statut nutritionnel et des comorbidités associées, sans oublier leur coût socio-économique. L’ERS (European Respiratory Society) s’est associée à l’ATS (American Thoracic Society) pour proposer des recommandations dédiées au...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers congrès

add
Dossier congrès

29e congrès du CNCFCoup de jeune sur les valvulopathies Abonné

TAVI

Longtemps cantonné à la chirurgie et aux AVK, le traitement des valvulopathies se modernise, comme en témoignent les nombreuses... Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Dossier congrès

AntirétrovirauxCap vers l’allègement thérapeutique Abonné

vih

30 ans après la mise à disposition de l’AZT, une trentaine de molécules sont désormais disponibles pour lutter contre le VIH et de... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Téléconsultation

Les Français prêts à recourir à la téléconsultation pour un acte tarifé entre 10 et 20 euros

Malgré les premières publicités, la téléconsultation reste méconnue des Français. Ce qui ne les empêche pas d’être enthousiastes à de pouvoir accéder à des consultations à distance. Et pour pas...4

En Chine, un robot réussit pour la première fois le concours de médecine

Robot

Son histoire ressemble à un canular ou pourrait sortir tout droit d'un scénario de science-fiction d'Asimov. Xiaoyi a passé avec brio... 1

Les carabins veulent plus de stages et garder un « contrôle final » à l'issue du 2 e cycle

Amphithéâtre

3 500 étudiants en médecine ont été invités à donner leur avis, notamment sur l'avenir des épreuves classantes nationales (ECN), dans le... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir