Maladie athéromateuse - 40 ans d’angioplastie... et encore des questions
Dossier congrès
Maladie athéromateuse

40 ans d’angioplastie... et encore des questions

22.09.2017

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d’autres pathologies comme les valvulopathies. Pour autant, des questions se posent toujours avec tout un débat sur la place de l’angioplastie dans la maladie coronaire stable et de plus en plus de réserves sur son intérêt dans la maladie artérielle périphérique. Autant d’aspects abordés lors du dernier congrès européen de cardiologie.

  • ouv

Le 16 septembre 1977, le Dr Andreas Roland Grüntzig réalisait la première dilatation coronaire chez l’homme. Quarante ans plus tard, le congrès européen de cardiologie (ESC, Barcelone 26-30 août) a été l’occasion de rendre hommage au génie précurseur du cardiologue zurichois tout en revenant sur les progrès majeurs de ces quatre décennies de cardiologie interventionnelle.

Du simple cathéter au ballonnet

L’histoire commence en fait au début des années 70. Persuadé qu...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers congrès

add
Dossier congrès

Exacerbations de BPCOCorticoïdes et antibios : ni trop, ni trop peu Abonné

BPCO

Si, actuellement, la tendance est plutôt à lever le pied sur la prescription de corticoïdes inhalés dans la BPCO, le discours est moins... Commenter

Dossier congrès

AntirétrovirauxCap vers l’allègement thérapeutique Abonné

vih

30 ans après la mise à disposition de l’AZT, une trentaine de molécules sont désormais disponibles pour lutter contre le VIH et de... Commenter

Dossier congrès

Rhumatismes inflammatoiresLes spondyloarthrites comblent leur retard Abonné

Les spondyloarthrites comblent leur retard

Parent pauvre des rhumatismes inflammatoires depuis des années, les spondyloarthtrites sortent de l'ombre avec l'espoir de nouveaux... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...6

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 40

La France est « championne » du monde des pays prescripteurs de médicaments chez la femme enceinte

Grossesse et medicaments

En France, 97% des femmes enceintes ont reçu au moins un médicament au cours de leur grossesse, selon une étude menée sur la période... 1

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir