Alcoologie - Baclofène, derniers rounds avant l’AMM
Dossier congrès
Alcoologie

Baclofène, derniers rounds avant l’AMM

24.03.2017

Résultats définitifs des études Bacloville et Alpadir, assouplissement de la RTU, demande d’AMM imminente…  L’actualité  récente va dans le sens d’un usage plus large du baclofène en alcoologie. Cependant, des questions restent en suspens tant sur les effets indésirables que sur la dose optimale à prescrire. Avec pour ces deux aspects, des variations fortes entre individus qui plaident pour un traitement à la carte des patients.

  • .

Très attendus, les résultats définitifs des études Bacloville et Alpadir ont été présentés lors des Journées annuelles de la Société française d’alcoologie (Paris, 15-17 mars 2017). Après plusieurs années de controverse, le baclofène − initialement utilisé pour ses propriétés myorelaxantes – s’affirme désormais comme un outil thérapeutique reconnu pour la réduction des consommations d’alcool. Avec ces nouvelles données, « nous passons de l’ère passionnelle à l’ère rationnelle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

les autres dossiers congrès

add
Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Dossier congrès

AntirétrovirauxCap vers l’allègement thérapeutique Abonné

vih

30 ans après la mise à disposition de l’AZT, une trentaine de molécules sont désormais disponibles pour lutter contre le VIH et de... Commenter

Dossier congrès

Rhumatismes inflammatoiresLes spondyloarthrites comblent leur retard Abonné

Les spondyloarthrites comblent leur retard

Parent pauvre des rhumatismes inflammatoires depuis des années, les spondyloarthtrites sortent de l'ombre avec l'espoir de nouveaux... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir