Société française de pédiatrie - Nourrisson fébrile, en fait-on trop ?
Dossier congrès
Société française de pédiatrie

Nourrisson fébrile, en fait-on trop ?

Bénédicte Gatin
| 10.06.2016

Si l’hospitalisation de tout nouveau-né fébrile continue de faire consensus, les pédiatres, réunis en congrès à Lille, ouvrent la porte à une gestion ambulatoire de la fièvre des nourrissons de 2 à 3 mois, souvent surtraités. L’utilisation de nouveaux tests biologiques permettrait de sécuriser cette stratégie.

  • Nourrisson

Chez le nourrisson de moins de 3 mois, l’apparition d’une fièvre fait craindre avant tout l’existence d’une infection bactérienne grave. En cas d’épisode fébrile dans cette tranche d’âge, la probabilité d’infections bactériennes sévères ou IBS (pneumopathies, infections urinaires, bactériémies et méningites) est en effet élevée, variant de 5 à 15 % selon les études tandis que le risque d’infections bactériennes invasives ou IBI (bactériémies et méningites) atteint 3 % dans...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

les autres dossiers congrès

add
Dossier congrès

Congrès de la Société française de pédiatrieVaccin méningocoque, des recos françaises timides ? Abonné

Méningocoque

Bronchiolite, méningite, etc. : cette année encore, le congrès de la Société française de pédiatrie a accordé une large place à... Commenter

Dossier congrès

ASCO 2019Le nouveau visage de la cancérologie se précise Abonné

Cancer

Pas de révolution, mais de vraies avancées sur plusieurs fronts. Lors du congrès de l’American Society of Clinical Oncology, les études ont... Commenter

Dossier congrès

Congrès européen d’urologie 2019La lithiase urinaire en plein boom

Lithiase

Témoin de l’environnement et des habitudes alimentaires des populations, la lithiase urinaire évolue. Avec à la fois une fréquence en... Commenter

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bonis

Les portraits de l'été Première interne à avoir choisi la MG en 2018, Délia Bonis, médecin de famille par vocation

Certains se découvrent une vocation sur le tard. Pour Délia Bonis, interne à Toulouse, et lauréate du prix spécial du Jeune généraliste remis le 20 juin dernier, le désir de médecine générale...5

Les portraits de l'été Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Dr Mus

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus... Commenter

Le parcours en BD d’un interne Védécé : « L’arrivée à l’hôpital fut une douche froide »

VDC

La bande dessinée « Vie de Carabin » relate avec humour les études de médecine de son auteur anonyme, Védécé. Aujourd’hui interne, il... 9

Oganisation des soins TRAVAILLER BEAUCOUP ET TARD NUIT AU DÉPISTAGE Abonné

dépistage oc sensor

Il existe un lien entre l'horaire de consultation et la prescription des dépistages. Cet article du Jama démontre que les consultations... Commenter

Infectiologie SANTÉ DES VOYAGEURS 2019 Abonné

Vue d'avion

Comme chaque année, le BEH met à jour ses préconisations sur la santé des voyageurs. Vaccins classiques et spécifiques, chimioprophylaxie... Commenter

A découvrir