Dernière canicule : 15% de décès en plus
Brève

Dernière canicule : 15% de décès en plus

Roxane Curtet
| 05.09.2016
  • canicule

Près de 15 % de décès supplémentaires ont été constatés chez les personnes de plus de 85 ans au cours de la vague de chaleur qui a eu lieu fin août 2016. C’est ce que révèle une analyse de l’Institut de Recherche pour la valorisation des données de santé (IRSAN). En comparaison la canicule de 2003 avait été fatale à 15 000 personnes âgées. La surmortalité avait alors été estimée à 80 % chez les plus de 85 ans au cours de cette période (plus de 70 % chez les plus de 75...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 06.09.2016 à 21h30

bien sur,
la canicule représente aussi une surmortalité chez les travailleurs et ça c'est plus facheux que les morts de des personnes agées: arrivé à un certain age, on meurt soit du fait que Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 06.09.2016 à 17h04

ce n'est pas tant pendant la canicule qu'il y a des décès supplémentaires, mais dans les semaines qui suivent, les organismes étant épuisés et la récupération des personnes âgées atteintes de Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 06.09.2016 à 13h49

C'était donc une petite pellouxite ?

Répondre
 
SYLVAIN J Médecin ou Interne 06.09.2016 à 01h15

Aussi, et il faut rappeller que sur l'année 2003 il n'y a pas eu de surmortalité. Les patients âgés qui sont morts pendant la canicule l'ont été juste un peu plus tôt.

Répondre
 
JOEL S Médecin ou Interne 06.09.2016 à 12h43

C'est une façon de voir les choses. C'est vrai que l'on finit tous par mourir un jour, alors un peu plus tôt ou un peu plus tard......

Répondre
 
Michel P Médecin ou Interne 05.09.2016 à 19h19

Rien de surprenant ,la canicule représente un sur risque chez les personnes agées fragiles

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir