Recherche - Autisme, la faute au chlore ?
Brève

RechercheAutisme, la faute au chlore ?

06.02.2014
  • Autisme, la faute au chlore ? - 1

Voilà un argument de plus en faveur d’une origine organique et très précoce de l’autisme. Dans un article à paraître demain vendredi dans la revue Science, des chercheurs de l’Inserm montrent pour la première fois, sur des modèles animaux, que l’autisme est associé à des taux neuronaux de chlore anormalement élevés.

Classiquement, la concentration de chlore intracérébrale est très élevée pendant la période embryonnaire -ce qui contribue à la construction neuronale- mais elle diminue drastiquement au moment de l’accouchement, permettant au GABA d’exercer son rôle inhibiteur pour réguler l'activité du cerveau. Chez les sujets autistes, cette transition ne se ferait pas, d’où la persistance de taux élevés de chlore à l’âge adulte et d’une activité cérébrale anormale.

La prévention par les diurétiques ?

Pour les auteurs de l’étude, ces résultats permettent de mieux comprendre l’effet favorable des diurétiques testés avec succès chez des enfants autistes en 2012. Par ailleurs, les chercheurs suggèrent qu’un traitement diurétique anténatal pourrait aussi être bénéfique. En effet, chez des embryons de souris prédisposées à l’autisme, l’administration d’un tel traitement à la mère peu avant l’accouchement restaure la chute de chlore à la naissance et rétabli des activités cérébrales quasi normales.

Le rôle de l'ocytocine dans la baisse du chlore neuronal a également été étudié. Une molécule qui bloque les signaux générés par cette hormone a été injectée à des souris gestantes. Les chercheurs ont évalués les effets de ce blocage chez les descendants et révèlent qu'il reproduit chez la progéniture la totalité du syndrome autistique, à la fois sur les aspects électriques et comportementaux. Par conséquent, "les actions naturelles de l’hormone, tout comme celles des diurétiques, sont cruciales pendant cette phase délicate et contrôleraient la pathogenèse de l’autisme par l’intermédiaire des taux de chlore cellulaires" estime l’Inserm.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
frederique g Médecin ou Interne 07.02.2014 à 13h17

Un peu consternant cet article....C'est de la science??

Répondre
 
CHRISTIAN C Médecin ou Interne 06.02.2014 à 22h14

C'est comment une souris autiste ?
L'autisme est un trouble de la relation à l'autre, qui, chez l'être humain, en passe par la parole...
Qui a déjà rencontrer un animal autiste ?

Répondre
 
sophie g Médecin ou Interne 08.02.2014 à 23h07

Si seulement ça n'était que cela...... La théorie psy est finie. Autisme:neurologie!

Répondre
 
eve b Dentiste 01.03.2014 à 20h33

les animaux communiquent les uns avec les autres de façon non verbale.....Il suffit d'observer un groupe de quelque espèce que ce soit pour s'en rendre compte......( un exemple facile à voir: une Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 22

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir