Vaccin anti HPV Cervarix : bientôt 2 doses plutôt que 3 ?
Brève

Vaccin anti HPV Cervarix : bientôt 2 doses plutôt que 3 ?

11.01.2014

Alors qu’en France la vaccinnation anti HPV se fait en 3 injections, le vaccin anti HPV Cervarix vient d’obtenir une AMM européenne pour un schéma vaccinal en 2 doses, indique le laboratoire GlaxoSmithKline dans un communiqué.

Cette modification d’AMM est basée sur les résultats de deux études cliniques qui ont évalué l’immunogénicité et la tolérance de deux doses de Cervarix. Les résultats montrent que sur ces deux plans, le schéma bi-doses administré à des jeunes filles de 9 à 14 ans fait aussi bien qu’une vaccination en trois temps.

En dehors de l’Union Européenne, ce protocole en deux doses est déjà approuvé dans 12 pays. En toute logique la France devrait se faire l’écho de la décision européenne et le HCSP devrait modifier d’ici peu ses recommandations dans le sens d’une vaccination en 2 doses chez les jeunes filles jusqu’à 14 ans. En revanche « le schéma en trois doses sera toujours indiqué dans la notice pour les jeunes filles et femmes âgées de 15 ans et plus » précise le GSK.

L’amélioration de la couverture vaccinale en ligne de mire

La diminution du nombre d’injection « pourrait conduire à une meilleure couverture vaccinale et par conséquent à une amélioration de la protection contre le cancer du col de l’utérus dans le monde » espère le laboratoire.

Début 2013, un avis du HCSP avait déjà modifié le schéma vaccinal anti HPV en rabaissant l’âge de la vaccination désormais recommandée dès 11 ans contre 14 auparavant. Avec là encore, la volonté d’améliorer l’acceptation de cette vaccination encore boudée par une grande partie des adolescentes et de leur parents. En 2012, seulement ¼ des jeunes filles de 25 ans avait réalisée une vaccination complète selon l’enquête Vaccinoscopie.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

La dénervation rénale, vers une alternative au traitement médicamenteux dans l'HTA  ?

Circonscrite jusqu’à présent aux hypertensions résistantes, la dénervation rénale sera-t-elle demain un traitement « de routine » pour... Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir