C à 25 euros : l’Unof insiste, MG se moque
Brève

C à 25 euros : l’Unof insiste, MG se moque

04.12.2013

Réuni samedi dernier à Paris, le comité directeur de l’Unof-CSMF a plaidé pour l’ouverture d’une négociation conventionnelle «de toute urgence» pour revaloriser le C à 25 euros. «Pour nous, la priorité c’est de demander l’ouverture de cette négociation», insiste Luc Duquesnel, président du syndicat. Bien décidé à ne pas laisser le champ libre à l’UNOF sur ce terrain, MG France avait allumé un contre-feu avant même sa conférence de presse. Alors que le syndicat de Claude Leicher a fait de l’extension aux mineurs du forfait médecin traitant sa priorité, il raille la conversion -tardive à ses yeux- de l’UNOF au C à 25 euros, demandant à la CSMF et au SML « de retirer leur signature de l'avenant 19 du 26 novembre 2006 qui prive les généralistes de la consultation à 25 euros»...

Interrogé sur ces critiques, le chef de file des généralistes CSMF a répondu qu’«il ne s’agissait pas de la même chose» et que «cela n’avait aucun sens» de dénoncer un avenant antérieur à la convention actuelle. «Nous demandons que l’acte de base soit revalorisé, pas une majoration», a d’ailleurs précisé Luc Duquesnel en référence à la MPC des spécialistes. Cette revendication du C à 25 euros avait déjà été formulée par le généraliste de Mayenne dès son accession à la présidence de l’UNOF. Mais cette fois, il l’assortit d’une mise en garde. Si l’Assurance maladie ne mettait pas en route cette négociation, il n’exclut pas un mouvement de contestation semblable à celui de 2001-2002.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 8

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir