Les blouses blanches du "collectif de mars" veulent pourrir la campagne des municipales
Brève

Les blouses blanches du "collectif de mars" veulent pourrir la campagne des municipales

03.12.2013

Cliniques, chirurgiens, généralistes, dentistes, kinés, opticiens... Quinze groupements ont rejoint le "collectif de mars", qui a promis lundi des "actions dures" partout en France à partir du 17 mars, avant les municipales, pour lutter contre l'"étatisation" du système de santé. "Nous ne pouvons plus accepter", "nous ne laisserons pas faire", a répété Jérôme Marty, président de l'Union française pour une médecine libre (UFML, ex-médecins "pigeons"), lors d'une conférence de presse. Entouré de 14 autres organisations, il a annoncé un mouvement "historique" et des "actions dures", dont des arrêts d'activité, à partir du 17 mars, en pleine campagne municipale. Jérôme Marty a résumé le moteur du collectif : défendre "la liberté de choix pour le patient et la liberté d'action pour le médecin". Parmi les griefs, le souhait du gouvernement de généraliser le tiers payant chez les médecins, à l'image des pharmacies. Le collectif y voit un "assujettissement des professionnels de santé" aux financeurs, assurance maladie et complémentaires. Le collectif s'élève également contre les réseaux de soins mis en place par les complémentaires santé, qui dirigent leurs clients vers des professionnels en particulier. Les organisations dénoncent encore le contrat d’accès aux soins (CAS) visant à modérer les dépassements d'honoraires, entré en vigueur dimanche : une "escroquerie", selon le Dr Marty.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
AT

Ses arrêts de travail mis sous tutelle, un généraliste « heureux » déplaque

« Ce sont 40 ans de bonheur, de doutes, de grandes joies mais aussi de moments douloureux qui prennent fin. Merci à vous, et bon vent à tous ». Ce petit mot, écrit à la main, s’adresse aux patients...15

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 14

Pour la HAS, aucune situation clinique n'est incompatible avec la téléconsultation ou la télé-expertise

.

Alors que l'avenant conventionnel sur la télémédecine est en passe d'être signé par les syndicats, inscrivant ainsi dans le droit commun la... 6

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir