Contraception masculine : bientôt pour demain ?
Brève

Contraception masculine : bientôt pour demain ?

03.12.2013

Des chercheurs australiens sont parvenus à rendre des souris mâles infertiles en bloquant le fonctionnement de deux protéines, franchissant ainsi une nouvelle étape pour la création d'une pillule contraceptive pour les hommes, selon une étude publiée mardi dans la revue américaine spécialisée Proceedings of the National Academy of Science. Les chercheurs de l'université Monash ont modifié les gènes de souris mâles de façon à bloquer deux protéines dans des cellules musculaires permettant au sperme de voyager à travers les organes reproductifs de l'animal. Les souris ont continué d'être en parfaite santé et se sont accouplées avec des femelles, mais sans que ces dernières aient des petits, a déclaré Sabatino Ventura de l'université, basée à Melbourne. «Nous avons montré que bloquer en même temps deux protéines qui permettent l'avancée du sperme pendant l'éjaculation provoque une infertilité totale», a-t-il ajouté. Et cela «sans affecter la viabilité à long terme du sperme ou la santé générale et sexuelle du mâle (...). L'équipe de Monash, qui a travaillé en collaboration avec les universités de Melbourne et de Leicester (Grande-Bretagne), va à présent tenter de reproduire de manière chimique ce phénomène génétique, ce qui pourrait déboucher sur la création d'une pillule contraceptive masculine d'ici à dix ans. «La prochaine étape est le développement d'un contraceptif oral masculin, qui soit efficace, sûr et aisément réversible», a souligné Sabatino Ventura. Les tentatives précédentes de mettre au point un contraceptif masculin étaient centrées sur les hormones, sur la production de sperme dysfonctionnel ou sur la spermatogénèse mais ces méthodes peuvent avoir des effets sur l'activité sexuelle du mâle et réduire, voire détruire, sa fertilité sur le long terme.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

vaccins

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit... 2

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... 8

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir