Le ministère de la Santé tente de rassurer les hôpitaux locaux
Brève

Le ministère de la Santé tente de rassurer les hôpitaux locaux

22.11.2013

Dans une intervention video diffusée vendredi 22 novembre lors de la Journée Nationale des hôpitaux locaux, la ministre de la Santé a semblé faire de l’hôpital du généraliste sa priorité. Même si elle n’a pas fait d’annonces très précises, à même d’apaisser les acteurs de l’hôpital local, Marisol Touraine a fait montre de volontarisme à leur endroit : «Je veux que les "hôpitaux locaux" puissent jouer pleinement leur rôle dans les territoires.» La ministre a « demandé aux Agences Régionales de Santé de mettre en valeur votre connaissance des territoires et de leurs besoins » et à l’adresse des acteurs de l’ex-hôpital local, elle a martelé : «Je compte sur vous pour inciter des généralistes ou d’autres professionnels de santé, à s’installer dans des zones qui souffrent aujourd’hui d’une pénurie de médecin.»

«Convaincue que c’est en formant les étudiants dans vos établissements que nous leurs donnerons l’envie demain de s’installer dans les territoires», Marisol Touraine a par ailleurs promis que ces petits établissements seront prochainement terrain de stage pour les étudiants en médecine : «Les ARS vous accompagneront dans cet objectif », a-t-elle souligné dans la lignée de la proposition N° 11 du "pacte territoire santé" qu’elle avait lancé il y a un an.

Elle a annoncé par ailleurs que les travaux initiés le 25 juin au ministère de la Santé lors d’un groupe de travail avec les acteurs de l’hôpital local seront poursuivis pour adapter la T2A et valoriser « la place des hôpitaux de proximité dans les territoires ». Un peu plus tard, le directeur de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) du ministère a précisé qu’une prochaine réunion aurait lieu mi-décembre avec les médecins de l’AGHL et les directeurs de l’ANCHL. Jean Debeaupuis a lui aussi voulu rassurer ses interlocuteurs, affirmant notamment à propos des fermetures de lits de médecine de ces dernières années que «le mouvement de requalification du sanitaire vers le médico-social est terminé» et promettant de «mobiliser les ARS sur le rôle et la place des hôpitaiux locaux.» Au passage, il a iniqué à l’intention des généralistes des hôpitaux locaux que les établissements dans lesquels ils interviennent se devaient de leur régler les 5 euros du forfait 85 ans.

Ces interventions semblent n’avoir qu’à moitié rassurées les acteurs de l’hôpital local présents. A Bagnolet, ce vendredi, de nombreux témoignages incriminaient les mauvaises intentions des ARS vis-à-vis de nombreux hôpitaux locaux et une volonté de fermer des lits. Alors qu’une quarantaine de ces petits établissements a disparu depuis 2004, l’AGHL identifie encore une trentaine d’hôpitaux locaux en péril...

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir