Anti-arthrosiques d’actions lentes : l’AFLAR écrit à Hollande
Brève

Anti-arthrosiques d’actions lentes : l’AFLAR écrit à Hollande

09.11.2013

L’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale s’inquiète de la perspective de déremboursement des anti-arthrosiques d’action lente (AASAL) après l’avis récent de la HAS sur ces produits encore pris en charge à 15%. Faute de réponse de la ministre de la Santé, l’AFLAR s’est adressée à François Hollande. Dans un courrier, elle explique qu’il s’agit du seul traitement "ayant reçu une AMM pour le traitement prolongé et symptomatique de l’arthrose". Et son président, le Dr Laurent Grange redoute que leur déremboursement ne se traduise par un report massif vers des AINS, qui "ont des effets secondaires indésirables beucoup plus inquiétant que ceux des anti-arthrosiques." Dans le même sens, l’AFLAR s’inquiète aussi des conséquences du déremboursement de la viscosupplémentation par acide hyaluronique du gernou, à ce jour remboursé à raison d’un traitement par an et par genou "un déremboursement global aurait pour conséquence là aussi d’augmenter le recours à des traitements nettement plus iatrogéniques, comme les opioïdes ou les AINS par exemple," prévient l’association. Un récent sondage a montré que les patients arthrosiques se plaignaient du manque de solutions à leurs douleurs.

L'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé vendredi que son comité spécialisé Prac avait recommandé la suspension de l'anti-inflammatoire diacéréine, produit largement sous forme générique et utilisé pour traiter l'arthrose du genou et de la hanche.Le Prac a estimé "que les avantages de la diacéréine, utilisé pour traiter les symptômes de l'arthrose et autres maladies dégénératives des articulations, n'étaient pas supérieurs aux risques, notamment le risque de diarrhée sévère et les effets potentiellement néfastes sur le foie" selon le communiqué. La recommandation de suspension du Prac -saisi par l’Agence Française du médicament (ANSM)- sera examiné vers la mi-décembre pour un avis définitif.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
jack h Autre 24.09.2014 à 10h48

Pour mémoire l'acide hyaluronique est aussi utilisé comme "anti ride" !!! Ce n'est pas une raison pour le dé-rembourser parce que des médecins en font une utilisation "frauduleuse".
Cela me fait Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir