Le laboratoire Johnson & Johnson doit payer 2,2 milliards de dollars aux USA
Brève

Le laboratoire Johnson & Johnson doit payer 2,2 milliards de dollars aux USA

04.11.2013

Le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson va payer 2,2 milliards de dollars au gouvernement américain pour éviter des poursuites sur des ristournes versées à des pharmaciens, notamment pour la vente d'un traitement de la schizophrénie. Le groupe est accusé d'avoir fait la promotion du Risperdal, Invega et Natrecor pour des utilisations non homologuées par les autorités américaines, a précisé lundi le département américain de la Justice dans un communiqué. «Le comportement incriminé dans cette affaire a mis en péril la santé et la sécurité des patients», fait valoir le ministre américain de la Justice Eric Holder. L'accord est l'un des plus importants jamais conclu pour des fraudes en matière de santé aux Etats-Unis.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir