Un nouveau délit "de mauvaise pratique" inquiète les médecins équatoriens
Brève

Un nouveau délit "de mauvaise pratique" inquiète les médecins équatoriens

19.10.2013

En Equateur, le nouveau Code pénal, impulsé par le président de gauche Rafael Correa, suscite une forte polémique avec la création d'un délit de "mauvaise pratique professionnelle" qui épouvante les médecins. Le texte stipule que la mort d'un malade, causée par un mauvais geste ou décision du médecin, peut valoir à ce dernier jusqu'à cinq ans de prison, ainsi que la révocation de sa licence et l'obligation de passer un examen pour pouvoir reprendre une activité. "Les médecins expérimentés ne voudront plus intervenir dans les cas les plus graves par peur de cette criminalisation en cas d'éventuel décès du patient", a souligné Carlos Figueroa. "Cela va entraîner une fuite des professionnels, car ils se sentent en insécurité avec cette disposition", poursuit le secrétaire de la Fédération médicale équatorienne.

Autre sujet controversé, l'avortement. Fervent catholique, le président Correa a pesé de tout son poids pour empêcher un éventuel assouplissement. "Jamais je n'approuverai la dépénalisation de l'avortement", a clamé cet économiste, formé en Europe et aux Etats-Unis. En Equateur, l'avortement n'est pas puni seulement en cas de risque vital pour la mère et pour les femmes handicapées mentales ayant été victimes d'un viol. La loi actuelle punit les médecins pratiquant l'avortement d'une peine de six ans de prison, tandis que le nouveau Code pénal prévoit de l'étendre à 16 ans de réclusion, en cas de décès de la patiente.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...4

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir