Mort naturelle pour le patient resté dix jours dans les toilettes de l’hôpital
Brève

Mort naturelle pour le patient resté dix jours dans les toilettes de l’hôpital

12.10.2013

L’affaire avait fait scandale mi-septembre : le patient gravement malade, retrouvé mort dans des toilettes de l'hôpital de Dieppe (Seine-Maritime) dix jours après sa disparition, est bien décédé de mort naturelle. Selon l'autopsie et les examens complémentaires effectués, le décès serait lié à un malaise cardiaque et serait intervenu pratiquement au moment de la disparition, a indiqué le procureur de Dieppe, Valérie Cadignan.L'enquête judiciaire est terminée, a indiqué la magistrate, précisant que les proches du défunt n'ont pas déposé plainte. Le patient avait disparu le 16 septembre. D'intenses recherches avaient été entreprises en vain, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'hôpital, par le personnel de l'établissement, la police et la gendarmerie, avec le concours d'un chien pisteur. L'agence régionale de santé n'a pas encore rendu ses conclusions sur cette affaire.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
lait infantile

Buzyn réservée sur le classement des laits infantiles comme médicaments

Faut-il classer les laits infantiles parmi les médicaments, pour renforcer le contrôle sanitaire et éviter une nouvelle contamination comme celle des produits Lactalis ? Agnès Buzyn, s'est dite...Commenter

[Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... Commenter

Fin de vie : l'IGAS préconise d'impliquer davantage les infirmières sur le recueil des directives anticipées

.

Plus de deux ans après l'entrée en vigueur de la loi Leonetti-Claeys (2 février 2016) sur la fin de vie, l'Inspection générale des affaires... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir