Pollution : Pékin suffoque
Brève

Pollution : Pékin suffoque

06.10.2013

Pékin a enregistré un nouveau pic de pollution ce week-end, un épais brouillard enveloppant la capitale chinoise et ses monuments historiques. La pollution a atteint la cote de 225-245, soit le niveau 5 sur une échelle qui en compte 6, a indiqué l'observatoire municipal de l'Environnement dimanche sur son site internet. Mais selon l'ambassade américaine à Pékin, les valeurs sont en réalité nettement plus élevées. Dans un courrier électronique aux ressortissants américains, l'ambassade affirme que son "Indice de qualité de l'air" "a dépassé en moyenne les 300 au cours des 24 heures suivant 20H00 le 4 octobre, atteignant 400 dans la nuit" de vendredi à samedi.

C’est malheureusement loin d’être une première dans la capitale chinoise. Un épais brouillard extrêmement chargé en particules nocives avait notamment enveloppé la ville, ainsi que le nord et l'est de la Chine, en janvier dernier, suscitant la colère des citadins et provoquant un afflux dans les hôpitaux de patients en détresse respiratoire ainsi qu'une ruée sur les masques filtrants.

Les autorités ont annoncé le mois dernier leur intention de réduire d'un quart au maximum les niveaux depollutionatmosphérique à Pékin et dans les principales villes du pays d'ici 2017. Les niveaux depollutionde l'air des principales villes chinoises ont atteint des records ces dernières années, en raison essentiellement des émissions des centrales à charbon, avec des niveaux de particules fines, les PM2,5, dépassant en janvier dernier jusqu'à 40 fois les seuils fixés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir