Fermeture exceptionnelle d’une maison de retraite dans le Rhône
Brève

Fermeture exceptionnelle d’une maison de retraite dans le Rhône

19.09.2013

Des erreurs de piluliers, des sonnettes sans réponse, une forte odeur d'urine, des plaintes répétées des familles : les autorités ont fait fermer une maison de retraite dans le Rhône pour six mois, mesure "exceptionnelle" face à une "spirale" de dysfonctionnements. L'établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) "Le Calme de l'Etang", situé à Bessenay, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Lyon, et propriété du groupe DomusVi, accueille une soixantaine de pensionnaires qui seront relogés temporairement, d'ici le 2 octobre, dans des établissements de la région. Après des inspections en 2007, 2009, 2011, c'est un contrôle inopiné en août, initié par des signalements de familles et d'employés, qui a débouché sur la fermeture administrative. Cette "mesure exceptionnelle" a été annoncée mercredi soir par l'Agence régionale de santé (ARS) face à de "nombreux dysfonctionnements" en matière de soins, de sécurité et d'organisation et un risque "suffisamment important pour la santé physique et morale des patients". L'ARS évoque notamment des suivis de dossiers médicaux "pas bien faits", "une absence de traçabilité des soins et de réponse aux sonnettes" activées par les pensionnaires, "un défaut d'hygiène important". La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, s'est dite "très en colère".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...10

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 5

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir