Nouveau débat autour de la fin de vie d’un patient à Reims
Brève

Nouveau débat autour de la fin de vie d’un patient à Reims

16.09.2013

Sept ans après l’affaire Vincent Humbert, une nouvelle affaire de fin de vie et d’euthanasie fait débt à Reims. Les médecins du CHU pourraient mettre en place un nouveau protocole de la fin de vie concernant Vincent Lambert, un tétraplégique en état de conscience minimale dont les parents s'étaient opposés en justice à son euthanasie passive. "Compte tenu de l'état de Vincent, une réunion a été programmée pour la fin de mois avec toutes les parties concernées pour expliquer notre position avant d'engager un protocole de fin de vie", a expliqué à l'AFP Eric Kariger qui dirige le service de médecine palliative au CHU de Reims. Selon le corps médical, Vincent Lambert, le patient de 37 ans hospitalisé depuis 5 ans après un accident de moto, est totalement aphasique et dans un état "pauci-relationnel", un état de conscience minimale qui permet une certaine interaction avec l'environnement par la vue notamment, sans pour autant "être sûr qu'il intègre correctement les informations sensorielles". En avril, alors que le malade multipliait des comportements d'opposition aux soins "faisant suspecter un refus de vivre", les médecins avaient engagé un protocole de fin de vie en accord avec sa femme présente quotidiennement depuis l'accident et une partie de la famille, mais sans consulter explicitement les parents vivant dans le sud de la France. Le 11 mai, la mère de Vincent avait saisi le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne et obtenu du juge que les médecins reprennent l'accompagnement thérapeutique en rétablissant l'alimentation et l'hydratation du patient. "Le juge ne s'était pas prononcé sur le fond mais avait seulement estimé que le processus collégial n'avait pas respecté l'obligation de consulter l'ensemble des membres de la famille", a souligné Sara Nourdin, l'avocate de l'épouse de Vincent Lambert.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...6

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... 2

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir