Le SOS des médecins pour les hôpitaux syriens
Brève

Le SOS des médecins pour les hôpitaux syriens

16.09.2013

Une cinquantaine de personnalités du monde médical, dont trois lauréats du prix Nobel, ont appelé lundi les parties belligérantes en Syrie à épargner les hôpitaux et les personnels de santé et à lever toutes les restrictions sur l'acheminement des fournitures médicales. Dans une lettre ouverte publiée dans The Lancet("Let us treat patients in Syria"), les signataires estiment que "les attaques systématiques contre le personnel médical, les installations et les patients sont en train de détruire le système de soins syrien et de placer les civils dans la quasi-impossibilité de bénéficier des services médicaux essentiels". Les signataires relèvent que selon l'OMS, 37% des hôpitaux syriens ont été détruits et 20% sérieusement endommagés, tandis que 469 médecins ou infirmières sont en prison et environ 15.000 ont été contraints de fuir à l'étranger. "Nous appelons le gouvernement syrien et toutes les parties belligérantes à épargner les hôpitaux, les ambulances, les installations et les fournitures médicales, les professionnels de santé ainsi que les patients, permettre à tous ceux qui en ont besoin d'avoir accès à un traitement et faire en sorte que ceux qui violent ces règles soient tenus pour responsables, conformément aux standards reconnus internationalement" indiquent-ils. Les signataires incluent l'ancienne directrice générale de l'OMS Gro Harlem Brundtland, Michel Kazatchkine, l'envoyé spécial de l'ONU pour le VIH/Sida en Europe de l'Est, le président international de Médecins sans Frontières Unni Karunakara, ainsi que les prix Nobel de médecine, Jules Hoffmann (France) et Harald zu Hausen (Allemagne) et de chimie Peter Agre (Etats-Unis).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Retraite : les médecins libéraux risquent d'être les grands perdants de la réforme selon l'UFML-S

La réforme des retraites pilotée par Jean-Paul Delevoye constitue-t-elle une menace pour les médecins libéraux ? C'est la grande crainte de l'Union française pour une médecine libre - syndicat ...Commenter

« Maximum 2 verres d'alcool par jour, et pas tous les jours » : SPF fixe de nouvelles limites

Verre de vin

Ces douze derniers mois, nos autorités sanitaires et le gouvernement ont été souvent critiqués pour leur laxisme en matière de lutte contre... Commenter

Médicament : les industriels se mobilisent pour réduire les ruptures de stock

Pénurie

« Non, les industriels n’organisent pas sciemment les ruptures de stock ! ». À l’occasion de la présentation de son plan d’action contre les... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir