La mortalité infantile a été divisée par deux depuis 1990
Brève

La mortalité infantile a été divisée par deux depuis 1990

13.09.2013

Même s’ils sont encore 18 000 à mourir chaque jour, la mortalité des moins de cinq ans a été divisée par deux depuis 1990, selon un rapport de l'ONU publié ce vendredi. En effet, entre 1990 et 2012, le nombre de décès infantiles est passé de 12,6 à 6,6 millions dans le monde, soit une baisse de 47,8 %, selon cette étude qui a été menée avec la collaboration de l'Unicef, de l’OMS et de la Banque mondiale. Une tendance qui témoigne de « progrès substantiels ». Selon le document, la mortalité infantile sera réduite de deux tiers d'ici à 2015. Les 6,6 millions d'enfants décédés en 2012 souffraient principalement de maladies « évitables et guérissables » et alors même que le savoir-faire et les traitements sont disponibles. « Ce dont nous avons besoin, c'est d'un plus grand sentiment d'urgence », a affirmé le directeur exécutif de l'Unicef Anthony Lake. La pneumonie constitue la principale cause de mortalité infantile (17 % des cas), suivies par des complications liées aux prématurés (15 %), celles associées à l'accouchement (10 %) et à la diarrhée (9 %). Mais 45 % des décès intervenus avant l'âge de 5 ans sont attribuables à la sous-nutrition, d'après le rapport. La moitié des morts infantiles sont concentrées dans cinq pays. Il s’agit de l’Inde, de la République démocratique du Congo, du Nigeria, du Pakistan et de la Chine. Deux d'entre eux (Inde et Nigeria) comptant pour un tiers de ces décès. Par ailleurs, l'Afrique subsaharienne reste l'une des régions qui affiche le moins de progrès dans la diminution de la mortalité néonatal. Des « grandes inégalités » persistent en effet entre pays du Nord et du Sud : le taux de mortalité infantile dans les pays à faible revenu était de 82/1000, soit treize fois plus que dans les pays riches.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Plaque professionnelle vandalisée

Face à l'escalade de la violence contre les médecins, l'Ordre veut généraliser un système d'alerte

Ces dernières semaines, deux généralistes ont été les cibles d'agressions ultra-violentes. À Romainville (Seine-Saint-Denis), un confrère a été passé à tabac et s'est fait voler sa montre par un...3

Un médecin libéral sur dix cumule emploi et retraite, les généralistes moins adeptes que les autres spés

.

Face à la désertification médicale, les médecins prolongent leur activité au-delà de l'âge légal de la retraite. Une étude de la Direction... 1

L'ANSM dit oui au cannabis thérapeutique, le chemin vers sa légalisation encore long

.

Une première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique vient d'être franchie en France. Le comité d'experts de l'Agence française... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir