Les ophtalmos, inquiets pour l’accès aux soins des Français
Brève

Les ophtalmos, inquiets pour l’accès aux soins des Français

04.09.2013

Les Français retardent de plus en plus le moment de changer de lunettes de vue. Ce sont les ophtalmos qui le disent... Selon ce sondage Ipsos publié mercredi, réalisé pour le compte du groupe d'opticiens Krys, un tiers de nos concitoyens auraient espacé leurs visites chez le spécialiste, tandis que 66% retarderaient de plus en plus le moment de changer de lunettes. Les ophtalmos interrogés estiment aussi que 12% des patients courent ainsi le risque de s'exposer à "des pathologies graves". Comme en Allemagne et en Grande-Bretagne,l'ophtalmologue est le professionnel de santé le moins fréquemment consulté en France : seulement 29% des personnes interrogées déclarent voir ce spécialiste une fois par an, tandis que 60% voient au moins un dentiste et 89% un médecin généraliste. Les Français renouvellent leurs verres de vue tous les 3,2 ans, contre 2,5 ans en Grande-Bretagne, et sont de plus en plus nombreux à se renseigner pour savoir quelle sera la prise en charge avant d'acheter leurs lunettes.

Sondage réalisé du 28 juin au 23 juillet dernier auprès de 200 ophtalmologues français et d'un panel représentatif de 3.011 personnes en France, Allemagne et Grande-Bretagne.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir