Drogues : le cannabis plus consommé, l’héroïne plus dangereuse
Brève

Drogues : le cannabis plus consommé, l’héroïne plus dangereuse

31.08.2013

La "première analyse de la prévalence mondiale" des drogues publiée dans The Lancet confirme que la dépendance à l'héroïne a les conséquences les plus lourdes en terme de santé à l'échelle de la planète. Sur 78.000 décès directement attribuables aux drogues pour l'année 2010, plus de la moitié (55%, soit 43.000) sont liés aux opiacés, selon l'étude. L'addiction aux drogues injectables comme l'héroïne constitue en outre un facteur d'exposition et d'infection très important aux virus du sida et des hépatites, souligne-t-elle. En comparaison, bien que largement plus consommé dans le monde, le cannabis a un impact bien plus faible sur la santé mondiale, notamment parce que l'addiction est plus faible avec 13 millions de personnes dépendantes contre 17,2 millions pour les personnes dépendantes aux amphétamines et 15,5 millions aux opiacés. Les conséquences sanitaires de la cocaïne restent également limitées à l'échelle globale par rapport à l'héroïne même si l'étude relève des niveaux d'addiction plus élevés pour cette drogue en Amérique du Nord et en Amérique latine. Globalement les handicaps et maladies causées par les quatre grandes drogues passés en revue, ont progressé de 50% dans le monde entre 1990 et 2010 en raison notamment de la hausse du nombre des usagés.Mais les conséquences sanitaires de ces drogues restent bien moindres que celles du tabagisme et de l'alcool, "ensemble responsables de près de 10% de la mortalité totale" contre 1% pour les drogues.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...4

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir