Un lien entre autisme et accouchement déclenché ?
Brève

Un lien entre autisme et accouchement déclenché ?

23.08.2013

Déclencher ou amplifier de façon artificielle les contractions pour accélérer un accouchement pourrait être lié à un risque d'autisme accru chez l'enfant, surtout les garçons, selon une étude publiée aux Etats-Unis. Cette recherche, parue le 12 août dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics, ne démontre pas qu'un déclenchement artificiel du travail ou sa stimulation pour en accroître l'ampleur est une cause d'autisme. Mais elle souligne le besoin de faire davantage de recherche en la matière, en particulier parce que cette technique est utilisée de plus en plus fréquemment ces dernières années. L’étude du Dr Simon Gregory de l'Université Duke (Caroline du Nord) a examiné les données médicales portant sur toutes les naissances en Caroline du Nord pendant huit ans. En analysant les dossiers scolaires de 625.042 enfants, ils ont pu déterminer ceux qui étaient atteints d'autisme. Dans ce groupe, environ 1,3% des garçons souffrait de cette maladie et 0,4% des filles. Dans les deux cas, la proportion des mères dont le travail avait été provoqué ou amplifié artificiellement et ayant eu des enfants autistes était plus élevée que chez les autres. Selon les auteurs de l'étude, déclencher ou amplifier les contractions serait lié à un accroissement de 35% du risque d'autisme chez les garçons, par rapport à ceux nés de mères dont le travail s'est produit naturellement. Cette estimation prend en compte d'autres facteurs établis contribuant à l'autisme, comme l'âge de la mère ou des complications durant la grossesse.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...Commenter

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir