Le surpoids de la mère, mauvais pour la santé future de l’enfant
Brève

Le surpoids de la mère, mauvais pour la santé future de l’enfant

23.08.2013

Les enfants nés de mères obèses ont un risque accru de 35% de mourir prématurément à l'âge adulte, selon une étude publiée mercredi dans le British Medical Journal (BMJ). Les chercheurs, en Ecosse, ont pris en compte 37.709 enfants nés à terme de 28.540 femmes de 1950 à 1976. Lors de l'étude ces enfants étaient âgés de 34 à 61 ans et parmi eux 6.551 étaient morts prématurément, de toutes causes. Au moment où elles ont accouché, 21% des mères étaient en surpoids (IMC - indice de masse corporelle compris entre 25 et 29,9) et 4% étaient obèses (IMC égal ou supérieur à 30). Selon les chercheurs, le risque de mort prématurée est de 35% plus élevé parmi les adultes nés de mères obèses et de 11% pour ceux dont la mère était en surpoids, par comparaison avec ceux dont la mère était de poids normal. Ils ont également relevé un risque accru de 42% d'être hospitalisé pour des problèmes cardiovasculaires (angine de poitrine, infarctus du myocarde, attaque cérébrale...) chez les adultes nés de mères obèses. "Des stratégies d'intervention pour optimiser le poids avant la grossesse doivent être établies d'urgence", écrivent les auteurs, étant donné que près d'une femme enceinte sur cinq au Royaume-Uni est actuellement obèse et qu’aux Etats-Unis, environ 64% des femmes en âge de procréer sont en surpoids, dont 35% sont obèses.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...6

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... 2

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir