Le coronavirus MERS plus dangereux que le SRAS
Brève

Le coronavirus MERS plus dangereux que le SRAS

26.07.2013

Le nouveau coronavirus MERS apparu en 2012 au Moyen-Orient est moins infectieux mais plus dangereux que le virus du SRAS, selon un étude publiée vendredi conduite par des scientifiques britanniques et saoudiens. Publiée dansThe Lancet, elle a passé en revue 47 cas d'infections confirmées par le MERS en Arabie Saoudite. "Bien qu'il partage des similitudes cliniques avec le SRAS (fièvre, toux, période d'incubation), le virus MERS a des différences importantes comme l'évolution rapide vers l'insuffisance respiratoire" explique le Pr Ziad Memish, vice-ministre de la Santé en Arabie Saoudite qui a dirigé la recherche. Le virus du SRAS qui a touché un peu plus de 8.000 personnes, était beaucoup plus infectieux, avec une transmission plus importante dans les établissements de santé et parmi la population jeune, rappelle l'étude. Le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) tend, lui, à toucher des personnes âgées, préférentiellement des hommes, dont une grande majorité (96%) atteinte d'une ou de plusieurs maladies chroniques: diabète (68%), insuffisance rénale (49%), hypertension (34%) et maladie du coeur (28%). 60% des personnes souffrant d'un maladie chronique ayant été infectées par le MERS, sont morts, selon l'étude. Ce nouveau virus, dit du Syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome, MERS) appartient à la même famille que celui responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui avait infecté plus de 8.000 personnes en 2003. Jusqu'à présent, 45 personnes sont mortes sur un total de 90 cas confirmés d'infections par le MERS.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...Commenter

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 1

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir