Les fumeurs de cigarettes mentholées plus dépendants que les autres
Brève

Les fumeurs de cigarettes mentholées plus dépendants que les autres

24.07.2013

Il est plus dur d'arrêter les cigarettes mentholées que les autres, affirme mardi une étude des autorités américaines. Ces cigarettes ne semblent pas augmenter les risques de maladies liées au tabac mais présentent un "risque de santé publique plus grand que les cigarettes non-mentholées", affirme l'Agence américaine des médicaments et de l'alimentation (FDA). L'étude de la FDA indique que les nouveaux fumeurs préfèrent souvent les mentholées et que les fumeurs de mentholées sont plus susceptibles que les autres de fumer leur première cigarette cinq minutes après le réveil. Les fumeurs de mentholées ont plus de difficultés à arrêter de fumer et paraissent plus dépendants, selon la FDA. Alors qu'une consultation auprès de la population vient d’être ouverte par les autorités sanitaires américaines, l'association Campaign for Tobacco-Free Kids (Campagne pour des enfants sans tabac) estime que les mentholées "devraient être interdites aux Etats-Unis".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dans la Drôme, un centre de santé intercommunal drague des internes... deux ans avant son ouverture

L'intercommunalité Porte de Drômardèche, située à la frontière nord des deux départements, ouvrira son centre de santé en 2020. Il s'agit du premier projet de ce type piloté par une communauté de...Commenter

La dénervation rénale, vers une alternative au traitement médicamenteux dans l'HTA  ?

Circonscrite jusqu’à présent aux hypertensions résistantes, la dénervation rénale sera-t-elle demain un traitement « de routine » pour... Commenter

Bientôt un guide et des conseils de l'Ordre pour soigner son e-réputation

Ordinateur

Dans une étude parue jeudi, le Conseil d'État préconise de mettre un terme à l'interdiction stricte de publicité imposée aux médecins et de... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir