Canicule : situation sous contrôle, selon les ministres
Brève

Canicule : situation sous contrôle, selon les ministres

22.07.2013

Malgré les fortes chaleurs, la situation est sous contrôle ont affirmé lundi la ministre de la Santé Marisol Touraine et sa Ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunaye, qui sont allés visiter des Ehpad, la première dans le XIXe arrondissement de Paris, la seconde à Mérignac près de Bordeaux. "Nous sommes en alerte chaleur dans cinq départements du pays, à Paris, dans trois départements de la petite couronne et dans le Rhône. Nous ne sommes donc pas encore en alerte canicule. Pour autant c'est l'occasion de rappeler les messages de prévention qui doivent être répétés", a poursuivi Mme Touraine, alors que l'alerte chaleur correspond actuellement au niveau 2 (sur 4), le thermomètre devant monter à 34°C voire 35°C à Paris et dans sa région. La ministre a rappelé lundi les précautions à prendre avec les personnes âgées, les jeunes enfants, les SDF, mais aussi les personnes travaillant dans le bâtiment. Mais, pour Marisol Touraine, il n'y a pas de fréquentation plus importante dans les hôpitaux depuis le début des fortes chaleurs.

"A ce jour, la situation est tout à fait contrôlée (...) Mon ministère n'a reçu aucune alerte fâcheuse dans les deux ou trois derniers jours", a, de son côté déclaré Michèle Delaunay à la presse lors de la visite d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) dans la banlieue de Bordeaux. 10 ans après la canicule de 2013, la ministre déléguées aux personnes âgées estime que "nos structures d'alerte et nos dispositifs de réaction sont bien rodés", mais insiste néanmoins sur la "vigilance de proximité". Mardi 23 juillet, Michèle Delaunay devrait de nouveau se rendre dans une Ehpad, en région parisienne cette fois. Elle devrait se faire présenter, à Saint Maur des Fossés, un dispositif mis en place par le Conseil général du Val-de-Marne en partenariat avec Les petits frères des Pauvres, alliant téléassistance, écoute psychologique, et visite à domicile

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
consultation enfant

Les généralistes choisis neuf fois sur dix comme médecin traitant de l’enfant

Depuis le 1er janvier 2017, est entrée en vigueur la ROSP enfants qui sera versée au premier trimestre 2018 pour les médecins traitant d’enfant de moins de 16 ans. Le dispositif a vu le jour avec...2

Le Syndicat de la médecine générale vent debout contre la ROSP qui « formate » les médecins 

Dr Patrick Dubreil

« La ROSP est un gouffre financier », s'indigne le Dr Patrick Dubreil (photo), patron du Syndicat de la médecine générale (SMG). Pourtant ce... 5

La protection sociale des généralistes, priorité du Dr Yannick Schmitt, nouveau président de ReAGJIR

Yannick Schmitt

On le sait déjà depuis plusieurs semaines, le Dr Sophie Augros, présidente du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir