Le cancer du poumon est désormais la 2e cause de décès par cancer chez la femme
Brève

Le cancer du poumon est désormais la 2e cause de décès par cancer chez la femme

13.07.2013

«Le cancer du poumon se positionne désormais au deuxième rang des causes de décès par cancer chez la femme en France en 2012 » . C’est un des principaux enseignements du rapport sur trente années d'évolution des cancers en France (1980 -2012), publié par l'Institut national du cancer (INCa), en collaboration avec l’Institut national de veille sanitaire. Si le cancer du sein reste toujours la première cause de décès par cancer chez la femme (11886 décès/an), ce cancer, avec 8 700 décès/an, devance désormais le cancer colorectal (8 400 décès).

Chez l'homme, le cancer du poumon demeure le plus meurtrier avec 21 300 morts annuels devant le cancer colorectal (9 200 décès) et le cancer de la prostate (8 900 décès). Au total, 148 000 décès par cancer ont été recensés en France en 2012 (85 000 chez l’homme et 63 000 chez la femme).

Le rapport montre aussi que la période 1980-2012 a été marquée par une augmentation considérable du nombre de nouveaux cas de cancers chez l'homme comme chez la femme (respectivement +107,6 % et +111,4 %). Un phénomène essentiellement lié au vieillissement et à l'accroissement de la population.

Ainsi, chez l'homme, l'augmentation s'explique à hauteur de 30,8 % par l'accroissement de la population et de 33,7 % par son vieillissement. Chez la femme, les chiffres sont respectivement de 33,8 % et 22,5 %.

Le reste de la hausse du nombre de cas (43,1 % chez l'homme et 55,1 % chez la femme) est la conséquence de l'augmentation de la probabilité d'être diagnostiqué avec un cancer, notamment en raison de l'évolution de l'exposition aux facteurs de risque et des modifications intervenues dans les méthodes diagnostiques (sein, prostate, ...)

De même, l'augmentation des décès (+11 % chez l'homme, +20,3 % chez la femme) est attribuable à l'évolution démographique alors que le risque de décéder d'un cancer a diminué notablement, surtout chez les hommes, en raison de la réduction de leur consommation d'alcool et de tabac.

Enfin, le rapport estime à 355 000 le nombre de nouveaux cas de cancer (200 000 chez l'homme et 155 000 chez la femme) en France métropolitaine en2012.

Alors que le cancer du sein reste le plus fréquent chez la femme (48 800 nouveaux cas/an), le cancer de la prostate devance de loin chez l'homme (56 800 nouveaux cas/an) le cancer du poumon (28 200 nouveaux cas) et le cancer colorectal (23 200 nouveaux cas).

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir