L’ANEMF ne veut pas d’un internat interrégional
Brève

L’ANEMF ne veut pas d’un internat interrégional

24.06.2013

Après la polémique autour de la sélection en première année de médecine, le projet de loi sur l’enseignement supérieur crée une nouvelle fois l’émoi chez les carabins. Cette fois, l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) s’inquiète d’une éventuelle régionalisation des ECN. C’est un amendement au projet de loi sur l’enseignement supérieur voté dans la nuit de vendredi à samedi au Sénat qui a mis le feu aux poudres. «Le mot «nationales» a simplement été remplacé par «régionales» sans aucune précision», explique le président de l’ANEMF, Mathieu Levaillant, obligeant ainsi les étudiants à passer leur examen terminal uniquement dans l’inter-région de leurs études. Selon lui, cette modification par région n’apporterait «aucun effet sur l’amélioration de l’accès aux soins des patients» puisque «le principal problème de la démographie médicale sur le territoire ne se traite pas à l’échelle régionale mais infra-départementale». «La régionalisation des ECN entraînerait une importante inadéquation entre le nombre d’étudiants en médecine admis à l’issue de la première année et le nombre d’internes requis sur cette inter-région». L’ANEMF précise qu’outre «l’inefficacité de ce mode de répartition des internes», il causerait également une «perte d’égalité des chances» en permettant à «des étudiants de choisir certaines spécialités auxquelles d’autres ne pourraient pas accéder du fait du niveau de leur université». Le texte doit passer mercredi en Commission mixte paritaire avant de repartir sur les bancs du Sénat le 9 juillet puis ceux de l’Assemblée nationale le 15 juillet. Le débat n’est donc pas terminé, car l’idée de régionaliser les ECN -qui faisait partie des propositions du rapport Hubert en 2010, est bien encrée chez les sénateurs.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...22

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 2

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir