Aquitaine : la gale confirme son retour
Brève

Aquitaine : la gale confirme son retour

18.06.2013

Selon le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire du 18 juin, le signalement clinique par SOS médecins et la vente de médicaments contre la gale s’accordent sur un triplement de la gale en Aquitaine entre 2007 et 2011. Plus précisément, la proportion de diagnostics de gale établis par SOS Médecins a été multipliée par 3,5, passant de 4,4 (pour 10 000 visites) à 15,6 en cinq ans. Même ordre de grandeur pour la vente de scabicides qui enregistre une augmentation de prescription par un facteur 3,2. Toutes les spécialités de scabicides ont connu une progression plus ou moins forte selon les molécules : les ventes de Stromectol® ont été multipliées par 4,8, celles d’A-PAR® par 3,0, celles d’Ascabiol® par 2,0 et celles de Sprégal® par 1,9.

Parmi les patients atteints de gale, la tranche d’âge des « moins de 20 ans » représentait 45,0% des cas et les femmes étaient plus souvent touchées. Le BEH indique qu’entre 2008 et 2011, 38% des épisodes de gale signalés à l’Agence régionale de santé d’Aquitaine concernaient des établissements scolaires. Une saisonnalité des diagnostics de gale a été mise en évidence avec des pics plutôt en automne. Ces observations confirment ceux d’une étude nationale réalisée par l’Institut de veille sanitaire en 2010. « Cette recrudescence de la

gale au cours des dernières années a également été mise en évidence en France dans des collectivités (médico-sociales, scolaires, hospitalières…) » ajoutent les auteurs. « Les médecins généralistes doivent être informés et sensibilisés afin de favoriser le diagnostic précoce de la gale et mettre en place des prises en charge adaptées".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir