Quatre cas de Creutzfeldt-Jacob au Canada
Brève

Quatre cas de Creutzfeldt-Jacob au Canada

15.06.2013

Quatre cas, dont un mortel, suspects de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, variante humaine de la maladie de la vache folle, ont été identifiés dans l'ouest du Canada, selon la chaîne CBC News. Cette maladie dégénérative du cerveau est tellement rare qu'il est étrange que quatre cas probables surgissent aussi subitement, a déclaré un responsable de la Santé de la province de Colombie britannique, Perry Kendall, à CBC News, qui a expliqué que les quatre cas diagnostiqués dans les environs de la vallée de Fraser à l'est de Vancouver, ne semblent pas provenir d'une consommation de viande infectée."Ces cas ne sont pas une variante de la maladie de la vache folle", a-t-il affirmé en se déclarant pas inquiet.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de commenter les premiers mois d'Agnès Buzyn avenue de Ségur...Commenter

Vaccination : ni sanctions, ni exemptions

.

Agnès Buzyn l’a confirmé ce matin sur BFM TV : l’élargissement de l’obligation vaccinale ne sera finalement assorti d’aucune clause... Commenter

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

.

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir